10 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
être Charlie

Charlie Hebdo n'a jamais été ma tasse de thé, n'en déplaise à tous ceux qui aujourd'hui veulent en faire des icônes absolues;

Je n'aimais pas cet “humour“ cinglant et me suis maintes fois posé la question de la limite de la provocation (certains appellent celà la liberté)

Cabu m'a amusé par le passé, j'étais plus jeune, avec le grand Duduche, et Wolinski de temps en temps m'avait aussi amusé, et celà se suffit à accepter leur façon de brocarder tout le monde, sportifs, religieux, et taurins avec lesquels ils n'étaient pas tendres....

Alors, non, décidément je n'adhérais pas à leurs humour, bien souvent agressif et quelques fois en limte de l'offense, mais au nom de la liberté je laissais pour compte leurs bouquins et le reste. Je ne devais paa être le seul puisque Charlie était au bord du dépôt de bilan..dans mes souvenirs encore cette fameuse soirée trés arrosée chez Polac que j'ai revu il y a peu..

Il n'empêche, l'assassinat odieux dont ont été victimes les membres de Charlie hebdo est bien entendu inacceptable. Au nom de quoi que ce soit, les illuminés de tous genre en mal de vengeance, de haine mal contenue, et d'une connerie sans fond, ne peuvent avoir raison.

Bien sûr les journalistes, corporation extrêmemnt forte et représentative d'une certaine liberté ont immédiatement brandis les crayons, et les médias ont relayé les premières images. 

Notre société de consommation, a créé les chaines d'infos, qui vous donnent à suivre à la minute ce qui se passe...et du coup les réaction d'empathie sont puissantes lorsque ce genre de drame arrive. Les commentaires, les réactions à chaud aussi.

Au milieu de tout celà, de jeunes flics qui, image parfaite d'une intégration réussie, peuvent s'appeler Ahmed, porter un uniforme national, défendre l'image qu'ils ont d'une certaine République, et mourir abattu comme des chiens par des gens qui ne pensaient pas comme eux..

Le, “je suis Charlie“ brandi dans le monde entier (je travaille avec de nombreux étrangers dont les témoignages de sympathie ont afflués) donne à notre nation un élan de sympathie et d'union,t dont tous se font échos. Les rassemblements spontanés, touchants, et parfois surprenants, démontrent un mal être évident face à tant d'ignominie.

Comme Voltaire, je suis prêt à aller jusqu'au bout pour même si je ne suis pas d'accord, laisser s'exprimer ceux qui ne pensent pas comme moi. 

En respectant leur liberté, je leur demande de respecter la mienne, et c'est loin d'être le cas...

Alors plus que Charlie, je me sens Français, je me sens libre, et souhaite le rester, y compris quitte quelques fois à ne pas nager dans le sens du courant pour donner un avis qui ne représente que moi, mais qui mérite autant qu'un autre à être validé.

Je suis donc Charlie mais je ne dissocie aucun de tous ceux morts par la faute d'une idéologie, religieuse ou pas, et je suis évidemment, Ahmed, Cabu, Mustapha, Elsa, Yoav, Yoan et tous les autres...

Mon jeune fils vit à Paris, il me faut des trésors de patience pour le rassurer, car il se sent en Danger, et c'est bien là qu'une fois terminées les cérémonies, les hommages officiels ou non, il faudra le temps du vrai deuil pour ceux qui ont perdu un être cher, quand nous retournerons à notre quotidien, et le temps de renforcer les lois, et les actes nécessaires à une meilleure sécurité.

Ces méfaits ont ouvert une plaie mais aussi des discussions passionnées entre tous ceux dont le prisme est différent dans ce qui s'est passé, la République saura-t-elle faire face aux agressions futures?

Que deviendra l'unité affichée face au quotidien?

Et tous les libertaires, quels qu'ils soient et ou qu'ils soient, seront ils punis, ou mis hors d'état de nuire?

Jusqu'ou, sommes nous prêts à accepter les contrôles de sécurité, et une vie plus “fliquée“ nous qui n'aspirons qu'à vivre libres et égaux en droits?

Je suis Charlie.

CHF

 

 

 

 

 

Et tous les libertaires, quels qu'ils soient et ou qu'ils soient

.......seront-ils punis ou mios hors d'état de nuire?"

 

 

?????? Que voulez-vous dire? Vous voulez punir les libertaires?

Comprends pas bien!

simple....toute personne qui

simple....toute personne qui par quelque moyen de pression souhaite me faire taire....ou m'imposer quoi que ce soit par la force...

Y compris les antis qui ont défilé aujourd'hui avec des caricatures anti taurines à ......Béziers...si ça n'est pas de la récupération de m....qu'est ce que c'est?

Chf

....Les libertaires donc qui

....Les libertaires donc qui n'ont de cesse d'affirmer, d'injurier et d'agresser au nom de la liberté de quoi????

chf

ZUT

ZUT

LIBERTICIDES BIEN SUR......

L'EMOTION SANS DOUTE ET LE LAPSUS LINGUAE...

De plus, je viens de lire le

De plus, je viens de lire le mot de M. Dhomps, - qui soit dit en passant, n'a pas un mot pour évoquer agnostiques, athées et mécréants, çà commence à me gaver, de ne voir et n'entendre parler que des religieux- mais aussi celui de Viard, qui se répand en Espagne en termes haineux, indignes de ce qu'il prétend représenter. Je suis aficionado, souvent agressé sur mon blog par les disciples imbéciles et violents de Garrigues. Mais je suis aussi viscéralement épris de liberté, d'humour quel qu'il soit, et celui de Charlie et du Canard, élevé à un rang artistique inégalé, mordant, caustique, irrespectueux, "tignous", mais jamais méchant comme peut l'être Viard, m'a procuré depuis longtemps des moments de joie inégamés.

Je pleure des gens que je ne connaissais que par leurs dessins talentueux, comiques, souvent hilarants, avec qui je n'étais pas d'accord sur le problème taurin, mais en arriver à quasiment comprendre ou excuser la folie criminelle, çà me fait vomir de honte, de risquer de croiser de tels salopards autour d'une arène.

Qui parle au nom de l'ONCT? Si c'est M. Dhomps, que Viard dégage d'une fonction qui n'est pas faite pour lui. Honte à lui! FUERA !!!

Ne pas amalgamer je crois

Ne pas amalgamer je crois libertaire et anti corrida: on peut être anti corrida et être libertaire, mais je suis pour ma part plutôt libertaire, et je n'ai JAMAIS agressé quiconque, comme ces connards qui nous attendent devant les arènes.

Là où d'ailleurs un domaine où je suis totalement en désaccord avec Charlie.

Je ne fais aucun amalgame

Je ne fais aucun amalgame Pedrito, je dis juste que libertaire ne veut pas dire liberticide..onc à priori on serait d'accord...quand à André Viard...adressez vous à lui directement...Pour ce qui concerne Jean Jacques Dhomps que je connais bien, je ne crois pas que l'on puisse lui reprocher ses qualités humaines en ce qui concerne la tolérance;

Ceci étant dit: “LA LIBERTÉ DES UNS S'ARRÊTE TOUJOURS OU CELLE DES AUTRES COMMENCE“ Reste ma pensée première, elle justifie tout le vivre ensemble...

CHF

Être Charlie

Cher Pedrito, je vous trouve inutilement injuste envers J.J. DHOMPS. D'autant qu'il n'a pas parlé de religion dans son message contrairement à ce que vous affirmez. Relisez plutôt :

"Notre profonde compassion va vers tous ceux qui sont morts, tragiques victime d’un ignoble sectarisme et vers leurs familles. Ils étaient journalistes, policiers, musulmans, juifs, …  Le raccourci « Nous sommes Charlie » les réunit tous et continuera à les réunir dans nos cœurs et dans notre souvenir. Oui, aujourd’hui, nous aficionados, nous sommes tous Charlie".

A côté de la vraie question, je discerne votre penchant pour le contenu éditorial de Charlie Hebdo, oubliant que "je suis Charlie " n'en est pas l'adhésion à ses idées mais un symbole largement partagé de notre destin commun et de l' aspiration à vivre ensemble de citoyens français qui n'excluent personne, pas même les religieux pour défendre les libertés. Être Charlie sans adhérer à ses idées, ou mieux, en faisant abstraction de nos propres idées, voilà le message que JJ Domps aimerait nous faire partager.

C.C.

Ch Crépin, je ne fais aucun

Ch Crépin, je ne fais aucun amalgame quand j'évoque le problème religieux, je constate, je déplore, je souffre, que nos télés de service public semblent de plus en plus laisser au porte manteau leur rigueur en matière de laïcité.

Les "journalistes" qui n'ont souvent pour meubler , rien à dire, sinon qu'à répéter en boucle leurs banalités, évoquent TOUJOURS les communautés religieuses qui se côtoient dans les cortèges, ou qui vivent ensemble, mais n'accordent aucune place ou presque à ceux pour qui la religion n'a jamais été un problème, athées et agnostiques, puisqu'ils en ont pas.

Voilà pourquoi je suis de + en +  en colère contre la prétendue tolérance des uns et des autres, tandis que le problème s'aggrave au fur et à mesure sans que quiconque ne veuille tenter d'apporter des vraies solutions.

M. Frizzi, pour s'adresser à Viard, il y a longtemps que j'ai trouvé chez lui porte fermée. Je m'adresse DONC à ceux qui l'ont mis en place et qui cautionnent des comportements indignes .