1 contribution / 0 nouveau(x)
13 IMMOBILE

Je me souviens c’était ma première visite a Sanchez Fabres et aux coquilla…le rendez vous avait lieu dans l’après-midi et je cherchais un restaurant ou pouvoir me substanter.

Tito le Mayoral nous en indiqua un a quelques kilomètres ‘’Muy taurino’’ nous dit-il.

Nous voici arrivés, le restaurant, aux murs de bois et d’azulejos contenait des têtes de toros…et des photos jaunies toutes de Julio Robles. Le patron était son ami, et le maestro venait jouer aux cartes-là, de temps en temps…y compris après son accident un 13 Aout il y a trente ans exactement à Béziers.

Le patron lui avait aménagé un passage pour sa chaise roulante.

Julio Robles, était l’élégance même, que ca soit a la cape ou a la muleta, un très bon estoqueador également. Je l’avais vu triompher tant de fois. Je me souviens quand la nouvelle était tombée. Un choc, cet homme ne marcherait plus jamais. Il avait un temps soutenu Christian Montcouquiol a qui il avait redonné un peu d’espoir, avant le drame que l’on sait, et il avait fait face a son destin avec la même élégance que face aux toros.

Bien sûr, lorsqu’ une blessure grave arrive, les témoignages d’affection se multiplient, puis la vie efface doucement les souvenirs et la douleur, on passe a autre chose…combien d’entre nous se souviennent d’El Chano formidable banderillero cueilli lui aussi un 13 mais au mois de Juillet et perdant l’usage de ses membres, aujourd’hui il est un grand sportif en Handbike remportant des titres internationaux…

Juste pour ne pas rester immobile

CHF