15 octobre 2005 - Cebada Gago à Sarragosse Intéressante apparition d'un cas de résistance à l'"indultite" !

.......Nous sortons ici, un peu exceptionnellement, du cadre de la temporada français. Mais pourquoi pas ? Un excellent et rigoureux aficionado ami nous a fait pavenir ses notes de Saragosse. Un modèle de concision, de précision et d'objectivité. .......Et puis, même si une hirondelle ne fait pas le printemps, comment ne pas se réjouir de ce cas de résistance à l'"indultite" ? .......Avec l'accord de l'auteur et sous sa signature :

......."Ci-dessous quelques mots sur la corrida de Cebada Gago du 15 octobre à Saragosse, à laquelle j'ai assisté :

* Lot hétérogène de présentation : 1er, 3e, 4e, 6e bien armés et astifinos, 2e moyen, 5e limite pour cette catégorie d'arène. * 3 de 5 ans révolus, 3 de 4 ans et demi. * Comportement : caste, mansedumbre (plusieurs sorties de piques seuls), manque de force dans l'ensemble, noblesse pour les 2e, 4e, 5e, et 6e * Et bien sûr les robes variées "de la casa" * 14 piques et 2 picotazos

* Au cartel : Pepin Liria, Luis Miguel Encabo, Jesùs Millan

1er : dur, réservé; 3 piques (2 en sortant seul). Liria daigne le "voir", sans cependant s'arrimer plus que de raison; 1/3 lame basse et descabello - division.

2e : noble et faible, une pique + une levée de suite, vient de loin à la muleta. Encabo abuse du pico, sauf sur une série de naturelles; pinchazo, entière basse en travers (applaudie) et descabello - salut aux tiers. Et ce toro repart avec ses oreilles après les avoir offertes.

3e : domine Millan du début à la fin; 3 piques, dont 2 en sortant de suite; pinchazo, 2 fois 1/3 lame et descabello; avis - silence.

4e : noble; une pique et une autre levée de suite; 2 séries à droite en citant de loin, une série de naturelles sincères, et le reste avec le pico; entière horizontale et 4 descabellos- refus du matador (Liria) devant l'appel du public à saluer.

5e : sans trapio et bizco; une grande pique avec chute du cheval et une carioca après une lidia désordonnée; Encabo nous "montre" ce toro noble, qui démarre inlassablement de 15-20 m, et se croise à l'occasion. Monte du public une pétition d'indulto, entretenue savamment par le matador et son apoderado, et le Président sort le mouchoir ... blanc pour l'avis ! Entière basse - 2 oreilles et vuelta au toro, compréhensible dans le contexte. Pour moi, l'indulto aurait été un pur scandale : bravo à D.Francisco Bentué pour avoir résisté (on lui pardonnera donc la sortie des mouchoirs en deux fois !).

6e : 4 piques (4e sur intervention du chef de lidia); toro noble qui fait la faena, Millan se reprenant après avoir été débordé et réussissant au moins à ne pas "perdre les papiers"; pinchazo, entière basse, descabello; avis - salut aux tiers contesté.

Remarques d'ensemble: - bravo au Président pour son autorité et sa ponctualité dans la sonnerie des avis ; - Liria n'a pas daigné mettre correctement en suerte ses adversaires; de plus, la 1ère pique de chaque toro a été donnée avec le picador pas à sa place ; - Encabo a, lui, soigné ses mises en suerte et banderillé avec plus ou moins de bonheur ; - Millan a bien doublé ses deux toros en début de faena, et ses picadors ont piqué en place ... ... Le tout pour une course d'intérêt soutenu, où l'on a vu des toros en piste."

Bernad Desvignes.................