7 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
22 NOVEMBRE

 

22 Novembre 2013

 

Un ami cher, ce weekend, alors que les joueurs du XV de France se débattaient face aux guerriers des îles Samoa, me lança en rigolant: Comme le dit la devise des Kennedy: “Ne nous laissons pas abattre....“

Le 22 Novembre sera le temps de se remémorer ces images qui ont choquées le monde entier, et changé sans doute le sens de l'histoire..

Sans vergogne et sans modestie, changer le sens de l'histoire est devenu le nouveau leitmotiv des anti taurins de tous poils...Comme si obtenir de détruire une race de toro (ils détestent qu'on l'écrive ainsi), faire tomber un pan d'économie, et détruire un fleuron de l'écologie était une gloriole...

Peu leur chaut, les FLAC CRAC et j'en passe, ont trouvés une nouvelle provocation en venant effectuer ce fameux 22 Novembre une “conférence“ sur les traumatismes à l'enfance provoqués par la corrida.....brrrrrr. dans notre bonne ville de Dax.

En maître de cérémonie, madame Caron (nom prédestiné) et le sieur Hély bien connu des aficionados pour les actions menées contre la corrida, relayés par l'inénarrable Garrigues qui sent actuellement le vent du boulet lui frôler les fesses (Tous ces gens sont dans le même panier de crabes..)..

Bien entendu, la neutralité du sujet sera assurée par le professeur Hubert Montagner (en mal de médias, il vend des livres n'est-ce pas?) et soutenus par un film effectué en 2011 avec le soutien du Midi-libre.... et FR3 sur la vision d'enfants horrifiés par la corrida....ouf, j'ai fait le tour...

La démocratie étant toujours victime de sa propre liberté, tous les extrêmes en profitent toujours pour l'utiliser à leur avantage..ainsi cette soirée légale, se déroulera dans une salle de quarante places (ce qui assurera le plein) et se conclura par une conférence de presse (sic) dont on ne connait pas la teneur mais qui devrait aller dans le sens voulu par les organisateurs: faire du buzz.

Enfin et pour conclure et avec la perversion dont ils sont capables les organisateurs invitent tous les aficionados à débattre sur le sujet...

Comment débattre avec des gens qui il y a quelques semaines, se sont montrés si violents, si intégristes et si agressifs que Rion, Rodilhan, Mimizan, Dax les regarde comme des terroristes avérés, et dont les plaintes à leur encontre se multiplient ..comme me le disait le même copain: quand on m'invite, je n'aime pas qu'on me jette le champagne à la gueule...

Encore auraient-ils invités, Marcel Rufo qui lui, dit exactement le contraire de ce que profère le sieur Montagner, pour avoir un véritable débat...aurait-on pu imaginer être présents, ne serait-ce que pour le soutenir...

Non, cette soirée sera à charge...aussi laissons les avoir raison entre eux...et n'honorons pas de notre présence ces intrus dans notre bonne ville.

Nous sommes tous ou (presque), issus de l'aficion, sans tares, sans perversion, ni traumatismes...mais fiers de nos passions, de nos vies et de ce que nous sommes..et très franchement comme le disait Brassens...“Non, les braves gens n'aiment pas que, l'on suive une autre route qu'eux...“

La commémoration de l'assassinat de Kennedy ce 22, est un rappel permanent à la manipulation, au mensonge, et à la falsification de la vérité...ce que ces types du CRAC FLAC etc...font à longueur d'année...

CHF

"Traumatismes" à l'enfant

La corrida véhiculerait la violence qui influencerait les enfants jusqu'au crime?

Jusqu'à preuve du contraire, parmi mes proches mais aussi parmi tous les aficionados que je connaisse, AUCUN enfant habitué à se rendre aux arènes n'a jamais commis une seule violence.

Probablement, c'est pour cela alors que ces dizaines de jeunes qui se massacrent allègrement et s'entretuent à l'arme lourde à Marseille, à Bobigny, à Roubaix, mais aussi partout dans les banlieues du monde où règne le non-droit des trafiquants de tout poil, ces jeunes-là ont été sans nul doute traumatisés par les images de la corrida dont ils sont des aficionados assidus.

Ne parlons pas des crimes quotidiens - par dizaines-  que les médias nous assènent en boucles: le dernier en date, près de chez nous, dans le village de NOUILHAN, a vu un homme assassiner un pépé de 90 ans à coup de barre de fer, cuire la langue et le coeur pour les manger, incendier la maison, blesser un agriculteur qu'il a croisé....Un rapport avec la corrida?  Soyons sérieux! C'est un militaire qui rentrait d'AFGHANISTAN . Sans doute là-bas a-t-il assisté à des corridas, ce spectacle barbare, amoral? 

Mais ces moralistes de m....peuvent-ils être une fois sérieux?

A qui les zantis violents illuminés pourraient-ils faire croire de telles inepties, et pourquoi s'acharner avec une telle violence à vouloir se faire prendre au sérieux, si ce n'est pour servir les intérêts peu avouables, des lobbies végétariens ou - et - végétaliens?

Ce sont leurs propres enfants élevés dans ce culte fou de l'irrespect, du crachat, de l'insulte, des violences répétées envers les citoyens aficionados qui rongent leur frein, leurs rejetons qui dépassent les bornes de l'incivilité, ces enfants seront donc bientôt impossibles à recadrer, et ne reconnaitront donc que la violence et l'agression envers ce qui les dépasse. Ce sont eux qui défraieront  la chronique des faits divers sanguinaires.

Mais ces moralistes pourraient-ils UNE SEULE FOIS se poser la question de leur propre violence, celle qu'ils inculquent à des enfants, au risque d'en faire des hors la loi, des délinquants?

 

22 Novembre

Cher Pedrito,

vous avez mille fois raison, c'est exactement ce que je dénonce dans Trauma...mon ernier article..

CHF

22 novembre

Il n'existe pas dans la littérature médicale d'étude prouvant par une démonstration scientifique la dangerosité particulière des spectacles violents pour les enfants. La corrida n'est jamais citée dans les risques étudiés. Tout le reste n'est qu'affirmations sans aucune base que la volonté de déconsidérer; il faut couper le cou aux délires ambiants. Comme vous le laissez entendre dans vos propos, il s'agit d'une question d'éducation et là les psychiatres et psychologues sont affirmatifs. Oui les enfants doivent être accompagnés lorsqu'ils vont assister à une corrida comme ils doivent l'être devant les scènes d'extrême violence accessibles dans la rue, à la TV, dans les jeux vidéo... La responsabilité est évidente pour les parents avec des relais possibles par l'intermédiaire des clubs taurins des écoles taurines et dans les régions de tradition par l'école républicaine qui sait  le faire en développant le libre arbitre. Mais certains éveilleurs de conscience sont persuadés qu'il leur appartient de penser à notre place et de nous ramener dans le droit chemin. Voltaire n'est pas prêt à avoir raison quand il affirme: "la discorde est le plus grand mal du genre humain et la tolérance en est le seul remède".

L'intolérance gagne légitimement les aficionados et leurs partisans qui ne supportent plus la désinformation, les menaces et la molesse des réactions de la justice face aux provocations et aux actes d'incivilité, de malveillance et aux délits qui se multiplient. Il était un temps où un incendie volontaire relevait de la cour d'assises, c'était encore le cas au début du siècle dernier. Pour ceux qui ont la mémoire des exactions des dernières décennies le feu a été un recours habituels des attentats anti taurins, à Toulouse, à Vieux Boucau, à Nîmes et maintenant à Rion. Où se trouve l'extrême violence?

Au delà des réactions relevant du juridique il me semble que nous devrions nous manifester plus pour exprimer le ras le bol sauf que le bon mode d'action n'est pas aisé à définir pour fédérer les "pour" et le moment de le faire encore moins (manifestation physique dans un lieu symbolique, campagne de communication, pétition, lettre ouverte, démarche concertée et d'ampleur auprès des pouvoirs publics...). Le bon citoyen se trouve toujours désarmé devant l'activisme.

A mon humble avis, la

A mon humble avis, la violence la plus perverse, la plus dangereuse, est distillée chaque jour sur les écrans, télé, internet, multiples jeux vidéo de guerre ou de combat: les enfants s'en imprègnent, SEULS, mais par contre  ma petite nièce  de 5 ans - elle en aura bientôt 14 - qui venait voir les "petits princes" à la NSP de CASTELNAU RIVIÈRE BASSE, me parait pas avoir été moins  traumatisée - si tant est qu'elle ait pu souffrir de traumatisme que personne dans notre famille n'ait à ce jour décelés -  que ces enfants de 7 ans dont on apprend ces jours derniers qu'ils martyrisaient leur petit camarade du même âge au sortir de l'école.

Et dont je suis certain qu'aucun d'entre eux ne puisse être le fils d'aficionados qui ont eux, pour la plupart, nous en sommes tous convaincus, une autre conception de l'éducation des enfants.

Nous vivons un monde de violences dont la corrida ne peut être par évidence jugée responsable, hormis par ces faux prophètes, des illuminés qui, comme d'autres politiciens sans scrupules ni idées, qui ne consacrent leur pauvre vie qu' à dénoncer des boucs émissaires émigrés, leur seul fonds de commerce, et nous, aficionados, nous sommes devenus pour les fanatiques animalistes les boucs émissaires de ces névrosés en quête de prétendue non violence.

Alors qu'ils sont eux, et seulement eux, des êtres violents, intolérants, irréraisonnés, et irraisonnables, criminels sans aucun scrupules qui violent les lois, parce que les pouvoirs publics politiques qui doivent faire respecter les lois leur laissent franchir les barrières de l'illégalité et de l'asocial, sans les punir comme le méritent leurs criminelles activitésl.

Liberté: que de crimes on commet en ton nom.

22 novembre

L'édito de la revue TOROS reçu aujourd'hui est éclairant sur les intentions du crac. Intitulé " la haine de l'humanité" il reprend des textes édifiants quant  à la stratégie poursuivie par JP Guarrigues qui par ailleurs mène un combat politique, il faut le savoir. Les taureaux ne sont pas toujours au coeur de leurs préoccupations immédiates qui sont actuellement de se heurter aux forces de l'ordre et d'entretenir la détestation de l'autre; l'enregistrement du meneur juché sur son camion sono est édifiant il donne explicitement "carte blanche" à ses troupes. Joli programme. Les trois quart de la reseña du festival sont aussi consacrés au siège de Rodilhan qui selon eux a eu un "écho médiatique planétaire"... Il est temps de faire savoir qui nous sommes et les exigences qui sont les notres.

pour votre info

Pour votre info, le texte Trauma, a été purement et simplement retiré des réponse de sudouest...en revanche on peut toujours y lire que le sang et le vin vont couler à Rion..

Edifiant non?

CHf