3 juillet 2005 - Corrida à Eauze

.......5 juillet - Au cours de la corrida du dimanche 3 juillet à Eauze, le taureau "Gironcillo" de la ganaderia de Javier Pérez Tabernero, sorti en sixième position, a été grâcié au terme de la faena de Julien Lescarret qui s'est vu attribuer deux oreilles et une queue symboliques. .......Se reporter à la revue de presse publiée sur "terrestaurines.com", édition du 5 juillet, pour connaître l'opinion des chroniqueurs spécialisés............................ .......Pour notre part, nous attendons que des aficionados fédérés ayant assisté à la course nous manifestent leurs avis. Nous voudrions savoir comment ils ont vu ce taureau et comment ils jugent l'indulto qui lui a été accordé. .......S'ils veullent bien adresser leurs messages au Webmaster de ce site, nous en donnerons, ci-après, un compte rendu de synthèse, sans divulguer d'identité, sous l'unique signature de la Fédération.

.......7 juillet - Le point de vue des aficionados fédérés : .......Le taureau "Gironcillo" a présenté d'indiscutables qualités, a supporté trois piques sévères (la deuxième en étant revenu seul au cheval) et en aurait pris une quatrième si le tercio avait été mieux conduit et dosé. Il se révéla très noble, allègre et infatigable au troisième tiers. Une vuelta al ruedo n'aurait pas été usurpée. .......Julien Lescarret comprit, un peu tardivement, au début du troisème tiers, tout le potentiel de l'animal et, très intelligemment, sut très bien le montrer en le faisant venir de loin, come il le demandait. Il ne convient pas d'ergoter, son travail de muleta fut excellent. .......La grâce fut, une fois de plus, déclenchée et imposée par le ruedo et le callejón mais le public suivit sans rechigner. .......Beaucoup d'aficionados ne sont pas inconditionnels de l'indulto et estiment qu'un grand taureau et une grande faena devraient avoir pour seule conclusion logique un grand coup d'épée. Toutefois, par comparaison aux indultos accordés en France au cours des deux à trois dernières années, et en particulier dans des arènes de 1ère catégorie, celui-ci fut loin d'être le plus ridicule. .......Comme nous le savons, "Gironcillo" n'a pas resisté aux graves lésions provoquées par les piques et a succombé dès son arrivée à l'élevage. .

.....