3 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
AGORA

AGORA

 

 

Ce matin j’ai reçu son mail, Andrés m’explique comment il a été bousculé, comment il est tombé du haut de son mètre quatre vingt douze, et comment dans la douleur il a senti son épaule craquer, diagnostic : fracture de l’humérus..

 

Andrés raconte, l’intrusion, les cris, la violence, un groupe de jeunes gens, anti taurins, et la blessure.

 

Andrés de Miguel est un ami.

Andrés est prof.

 

Il est aficionado a los toros, a sa place au tendido sept, et c’est un homme ouvert, consensuel, et intelligent.

 

Voulant assister à une conférence taurine dont vous pourrez lire le thème dans le lien qui suit, il a entendu les cris, la suite on la connaît.

 

Cet été nous avions parlés de Garrigues, de la violence des antis, un de nos amis, disait en substance : oh ça n’est pas grave, les insultes pleuvent dans les manifs… 

Je lui avais répondu que c’était inadmissible simplement, lui signifiant que la violence ne trouve sa limite que dans le respect de l’autre, ou de la loi.

 

Et que celle-ci avait commencé à punir le CRAC….ils m’avaient regardés un peu étonnés, eux sont en Espagne, certes les antis, mais bon, rien de concret.

 

Cette fois-ci ça y est.

 

“Agora“ : le lieu d’échange, de transmission, détruit par les barbares.

Quand on me parle de culture disait Goebbels, je sors mon révolver, on en est plus très loin, c’est juste l ‘étape après les coups.

 

http://adiosmadridtoros.blogspot.com.es/2014/12/una-agresion-intolerable.html

AGORA

Puisque c'est votre ami, dites-lui, svp, Ch FRIZZI, que nous sommes nombreux, les aficionados, qui avons appris l'agression dont il a été victime, à souhaiter que ces  nazillons aient un jour la leçon qu'ils méritent, et tout aussi nombreux à lui transmettre, à lui, notre ami inconnu, nos souhaits de guérison et un abrazo fuertisimo.

AGORA

Il est trés touché des marques de sympathie qui arrivent de partout.

C'est un homme de savoir calme et gentil.

Tout celà est parfaitement regrettable.

J'espère que les coupables seront punis.

CHF