1 contribution / 0 nouveau(x)
Céret..Bleño

Alors que le navire imperator de Séville n'en finit plus de prendre l'eau chez les toreristas, Céret vient de proposer ses cartels.

Côté toros, une assurance certaine, avec les Dolores Aguirre Ybarra, un risque avec les Fraile Y Martin dont Carolina la propriétaire actuelle a beaucoup de mal à redonner du lustre, et Adolfo Martin qui offre généralement trois toros sur six en moyenne.

Côté piéton, les larmoiements de Pilès qui ne comprend pas que Frascuelo ne soit pas aux cartels...et qui l'écrit (on ne sait jamais, un désistement et...)

Certes j'ai, comme beaucoup, aimé certains gestes de Frascuelo, notamment la cape, sa main gauche et les remate vers le bas..j'ai aussi mesuré son manque de recours physique lors de sa chute (incapable de se relever seul) et qui aurait pu être dramatique..ni l'une, ni l'autre de ces explications ne justifierait d'ailleurs sa présence ou non...seuls les cérétans expliqueront le pourquoi de leur choix...d'autant que Robleño répète deux fois cette année.

Comme beaucoup son encerona reste gravée dans ma mémoire, mais depuis plus rien...il trimballe son visage triste de toro dur en toro dur, sans éclat...sérieux bien sur, bon, souvent, mais sans ce petit supplément d'âme qui fait que le soir on en reparle avec passion...alors, deux fois plus de possibilités de refaire le lustre du costume, je suis sceptique et ne demande qu'à me tromper.

Les Dolores retrouvent Lamelas (après ce que l'on a vu à Vic), mais aussi avec son premier toro de l'an passé dans le ruedo cérétan, un toro difficile, arrêté, et avisé, Alberto avait fait face avec classe et courage...Quand à l'autre Alberto...Aguilar, il a triché toute la temporada passée, diminué par une blessure à la cheville, il aurait du rester au chaud, mais a toréé, du bout du bâton...se moquant bien du qu'en dira-t-on...voyons si il a retrouvé ses moyens physiques, ce qu'il est capable de tansmettre, lui qui était en pleine ascenscion...

Le deuxième round verra l'expérimenté et trés sérieux Sanchez Vara, gage de classicisme face à ce type de toros, Morenito de Aranda m'a époustouflé l'an passé devant un magnifique Rehuelga à St Martin de Crau, et sans l'épée (il voulait l'indulto) il sortait en un triomphe bien mérité, je suis heureux de le revoir. Quand à Perez Mota son triomphe devant l'excellent lot de Cebada Gago à Vic est trés prometteur...si les toros....

La troisième partie verra de nouveau Robleño, Miguel Encabo dont je ne sais trop ou il se situe, et Urdiales qui a fini la saison a màs, enthousiasmant Dax avec le lot de Pedraza et ce, malgré une épée déficiente, et faisant lever Madrid qui le répètera sans doute..Urdiales est l'un des toreros en vue pour confirmer son excellente fin de saison...

Pas de toreros Français mais ceux que j'ai vus engagés par ailleurs me laissent dans le doute absolu, frôlant la certitude...c'est dire.

CHF