Dimanche 1er septembre 2019

Enfin nous y sommes et cette année pas de défection des arènes, elles sont là et bien montées à la plus grande satisfaction des nombreux amis aficionados qui parfois sont venus de loin pour récompenser tous les membres de Carcassonne Aficion et autres de leur persévérance d'organiser la féria ; un grand bravo à tous.

Le matin à 11 heures 4 Novillos de La Quinta très bien présentés et dans le style de la maison. Têtes commodes mais bien armées sans être agressives.

Mario SOTOS est venu en remplacement de Ortiz, il entame avec le premier reçu par 6 véroniques et la ½ correctes. Le novillo va au cheval pour une pique trasera poussée. La seconde est désordonnée. Quite de Oruzco. 2 paires de banderilles. Bon début à la muleta par doblones puis des séries à droite méritoires et à gauche les naturelles sont heurtées, quelques aidées et molinete (musique), 2 séries plus construites avant le retour à droite pour terminer par 3 pinchazos et ½ épée contraire.

Avec le troisième, un très beau novillo, 6 véroniques en gagnant le centre. Pour la première pique le cheval est très mal présenté ce qui entraîne une chute du groupe équestre. La deuxième pique est mal placée et reprise plusieurs fois. 3 bonnes paires de banderilles. Début par le haut en allant au centre pour des séries un peu heurtées. Muletazos, derechazos suivis de 3 pinchazos et un descabello.

Javier ORUZCO reçoit le deuxième par 6 véroniques très belles en gagnant le centre parce que allurées et torées. La première pique est bonne, la seconde rapide. 3 paires de banderilles, bien la une et la trois. La faena débute en gagnant le centre par de bons muletazos et derechazos. A gauche 4 naturelles et pecho. 2 redondos inversés applaudis. Une entière très trasera pour le salut au tiers.

Avec le quatrième Oruzco a à faire à un novillo de charges courtes plus réticent à fixer. Une pique trasera et la seconde poussée. 3 bonnes paires de banderilles et bonne brega de Candido Ruiz. La faena débute à gauche sur la meilleure corne par des séries de naturelles et pecho + 5 autres. A droite c'est compliqué. On retourne à droite par 3 séries. Nouvel essai à droite et là désarmé et panique à bord les péons n'étant pas tous à leur place dans ces cas là. Bonne entière pour conclure.

Bonne course matinale devant seulement une demie arène, dommage.

 

Pour l'après midi devant une arène copieusement garnie 6 novillos de Miura.

Bien présentés, hauts et longs, têtes dans le style de la maison. Armés convenablement sans plus et de tempéraments variés. Le premier est très très faible, les autres ont de la mansedumbre et le sentido de la casa mais tous sont toréables si l'on est très attentif. Carlos Olsina ayant été blessé la veille la course est transformée en mano a mano ce qui est méritoire pour les 2 garçons qui ont accepté.

Carlos ARANDA eut à faire avec le premier de bon et de mal gré. La première pique est ratée, la seconde illusoire. 2 paires de banderilles et on change. Passes heurtées mais certaines valables quand le novillo restait debout. Derechazos, musique mal venue, 3 autres plus 3 autres. Alineo. Un pinchazo et une entière après un avis.

Avec le 3 capea difficile le taureau étant violent dans le manteau. La hampe est cassée à la première pique la deuxième est reprise et mal donnée, la troisième zéro. 3 très bonnes paires de banderilles avec salut des 2 hommes de service. Doblones rageurs et taureau mené au centre. Le reste fut plus compliqué mais avec quelques passes bien dessinées. Un pinchazo et une entière plate après un premier avis puis 8 descabellos et un second avis.

Le 5 est haut et long. 5 véroniques et une demie. Le taureau désordonné tourne autour du cheval à la première pique, la seconde est ratée et reprise. 3 bonnes paires de banderilles. Début par derechazos tendus le taureau donnant de la tête. Séries sur les 2 cornes le tout étant fait en criant ce qui est désagréable. ½ lame après un avis.

Maxime SOLERA reçoit le 2 avec une cape variée et heurtée, sans fixation le taureau est compliqué. Le Taureau sort seul de la première pique, deuxième idem. Aux banderilles, c'est moyen. Essai de faena, le taureau est compliqué, Maxime lui arrache des passes très valeureuses. La charge du taureau est courte, à gauche les passes sont volontaires. 4 pinchazos et une 1/2 épée après avis.

Le 4ième est bien mené au centre. Les 2 piques sont moyennes le taureau ne s'employant pas trop et étant désordonné du chef. Le péon ayant posé les première et troisième paire de banderilles salue. La deuxième paire zéro. Début par passes genou ployé pour canaliser le novillo puis derechazos avec 2 séries bien tirées. A gauche 5 naturelles volontaires le taureau venant mieux plus 4 autres et pecho. Muletazos et une entière contraire après un avis.

Le 6 est très, très beau, haut, long, lourd et bien armée. Bien reçu à la cape. La première pique est reprise dont le taureau sort seul, la deuxième est plus poussée et il sort seul de la troisième. 2 paires de banderilles et brindis au public. La faena est débutée par des passes à mi-hauteur, la tête est chercheuse ce qui fera que le combat sera très valeureux de la part du garçon. Le novillo a un bon sentido donc les passes sont arrachées. Tant à droite qu'à gauche tout devient plus compliqué mais encore une fois le garçon fait face par des demies passes volées. Après mise en place, une entière concluante et une Oreille méritée.

 

En conclusion nous avons passé une agréable journée avec des novillos d'une présentation remarquable en ce lieu. Merci aux organisateurs et à leurs amis qui ont contribué à ce que tout soit pour le mieux.