1 contribution / 0 nouveau(x)
c'est Pedraza qui a fait le coup...

C’est Pedraza qui a fait le coup…

 

 

J’adore rouler tôt le matin quand le ciel se partage entre lever de soleil, et douceur de l’aube, je rêvasse au volant…la route est déserte, les Pyrénées en dentelles blanches secouent les derniers vents d’Avril, une brume légère flotte mollement sur les champs ou quelques oiseaux s’éveillent. Ca et là, un chevreuil longe les futaies, les Landes s’estompent en collines ou veillent quelques clochers.

Je travaille aujourd’hui.

Sur quelques poteaux, les affichettes annoncent la corrida de Garlin, en orange fluo. Je n’y serai donc pas.

 

Szabo est penché sur le moteur d’une vieille “Ariane“ qu’il répare pour un copain, à ses heures perdues. Il fait du black sans doute. Lui, justifie la chose d’un haussement d’épaule, il n’y a plus de garagiste capable de réparer ce type de bagnole. Tu penses, ils sont tous avec leurs mallettes électroniques, tu veux changer une ampoule, ils te changent l’aile, la calandre et tout le bazar…moi, une clef et un tournevis et je réanime cette petite bestiole…

C’est pas faux.

On discute des dernières nouvelles il me fait “trois“ avec ses doigts, il a toujours la tête sous le capot.

Trois toros ?

Si, claro, pero…et il me refait trois…

Trois jours avant la sortie de l’album.

Le “Santana IV“ qui sort le 15 dans les bacs, on a aussi cette passion en commun, un guitariste d’exception, un Mexicain, comme le petit Adame.

Voilà qui nous ramène aux toros, à Séville, ailleurs, Garlin, triomphe d'Adame (le jeune) et triomphe pour les Pedraza encore et toujours..

Il sort la tête, hilare, des Pedraza, il va falloir en cloner, tout le monde en veut, ici, Azpeitia, Madrid, Arles, Vic, Dax…

Tu vois, me dit-il le visage déjà barbouillé de noir, clope au coin de la lèvre, ce weekend, c’est encore les Pedraza qui ont fait le coup….

 

CHF