7 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
CHIFFONS ET DENTELLES AU MOUN....

Voilà, hier, pour la seconde année, je suis allé assister à la présentation des cartels et de la féria de la Madeleine..moment trés sympa et toujours attractif...

J'aime les initiatives et cellle de présenter les cartels dans les arènes avec une mise en scène adaptée est toujours engageant...

Lorsque vous arrivez au plumaçon, “©a sent le toro“...on retrouve les copains, les visages connus, les moins connus, quelques personnalités du mundillo..on devise on parle enfin toro, on rigole sur les antis, on se moque de tout, de rien, le soleil est là..la porte principale s'entrouvre, on rentre... le public a le choix, soit les gradins, soit la piste...je choisis les gradins, en barrera...j'écoute les dernières nouvelles du front..Ponce qui ne se rétablit pas, le Juli qui crache sur séville et annonce (déjà) une pluie d'oreille à Malaga...on écoute les news sur fandiño dont on dit qu'il rentre dans les cartels de oro cette saison..de Joselito Adame qui a triomphé en Espagne et en Amérique du Sud, on discute des férias à venir..des élevages bref..

On cancane en attandant que sur la scène là bas, madame le Maire réélue haut la main, le président du comité des fêtes et de la commission taurine, celle-ci au grand complet, et Marie Sara nous informe sur la direction de cette année...sur le toit deux acrobates vêtus de baudriers de sécurité feront descendre les longs panneaux de toile représentant l'affiche de la féria, et les cartels commentés au jour le jour...

Madame le maire est Modem, madame le Maire se veut ouverte à toutes les tauromachies...hum hum..

Tout commence par un hommage vibrant à un des membres éminents de l'orchestre Montois enterré quelques minutes avant, et qui sera applaudi durant une minute..c'était une figure selon mon voisin...

Allez, on passe aux choses sérieuses, après la présentation de l'affiche on comprend que l'on veut faire de la dentelle pour commencer...de la chiffonnade, et pour entamer la féria, Morante de la Puebla, José Mari Manzanares (dont je rappelle que l'an dernier il a été l'instigateur de l'embarquement d'un lot de toros qui n'était pas celui choisi, que ce lot a voyagé jusqu'au Moun, qu'il a été débarqué et rembarqué...mais le beau gosse sera là..)quand au troisième Thomas Dufau il sera dans un cartel brillant..petit coup de pouce (ou pas) au petit du coin...ça le changera de la plupart des cartels qu'il se tape actuellement mais comme on dit, il faut bien toréer...

Les toros???? ah oui un Z qui veut dire Z........alduendo...

Seconde journée, La Quinta, on nous promet du vrai du raide, de la tête....et le Juli qui “fait un geste“ (à voir) , Ferrera qui a fini sa saison sur des chapeaux de roue et qui du coup à pris une quinzaine de contrats..ET Fandiño (dont tout le monde attend le meilleur)...wait and see comme disent les anglais et Moet hennessy comme on dira si ça marche...courts applaudissements, et murmures...Les La Quinta hein??

Troisième corrida, un mano à mano d'éleveurs, trois Fuente Ymbro, trois Tajo de la reina de Joselito...on comprend l'hésitation de la commission taurine, Fuente Ymbro, comment ne pas “remercier“ Gallardo? C'est vrai il y a eu Jazmin le premier indulto de l'histoire du plumaçon..(no comment) puis la corrida triomphale l'en passé, les problèmes que l'on sait de fin de saison...alors on coupe le risque en deux, de l'autre côté, Joselito fournit Bayonne, et Istres avec des toros de trois tiers..alors il y aura émulation...les piétons seront Padilla illa illa illla Padilla maravilla, applaudissements nourris comme quoi il est aimé au moun, Fandiño qui répète, et la star mexicaine montante Joselito Adame, sans doute une émulation entre les deux derniers...moi j'adore la façon de José d'avancer la jambe, quand à Fandiño j'attends qu'il soit face à un trés grand toro...

Le Samedi peut être la plus attractive Les Victorinos (que j'ai vus au campo) moins larges de berceau, plus dans le type initial, le lot parait sérieux, en face Diego Urdiales, Manuel Escribano, et Alberto Aguilar, je crois sincèrement que sir Diego se croise au départ, le ton va monter vite, Escribano doit confirmer qu'il n'est pas qu'un banderillero souriant et Aguilar se reprendre tant il a paru faire de la roue libre l'an passé...mais si “ça part“ alors il peut y avoir un vrai truc..

Pour conclure une  fois n'est pas coutume une miurada, les toros à l'image sont dans le type et moins massifs qu'à certains endroits comme Béziers par exemple, ceci étant dit on peut tabler sur le fait que Miura reprendrait un abonno au moun si le lot présenté était excellent...A ver.....Escribano et son équipe, moi j'aime bien Sanchez qui part aux banderilles en marchant...Robleño qui je l'espère se refait une santé, et Rafaellillo dont personnellement je n'attends pas grand chose...de mon avis Robleño est celui qui joue la carte la plus importante...

Petits fours aidant, images des toros au campo dans le patio de caballo ouvert à tous, on suppute on parie, on discute les oui..mais..on cherche l'info madame le maire et Marie sara sont tout sourire, la saison est dans le “pipe“ prête à être lancée...On parle chiffons et dentelles, et de toros, alors la vie est belle..

CHF

 

Fandiño

Tout d'abord je me suis rendu compte d'une erreur j'annonce Escribano pour les miuras il s'agissait bien entendu de Escribano...mille excuses..

Ce qui m'interroge le plus à l'heure actuelle, c'est la position de Fandiño, car l'an passé il a bel et bien mis la pile au Juli et pas qu'une fois...non, d'abord je constate qu'il n'est ici comme en Espagne jamais mesuré à Morante de la Puebla, en revanche le Juli est sans doute celui qui l'accepte le plus souvent au cartel...Fandiño est à la croisée des chemins et me rappelle David Mora (la toreria en plus) il frappe à la porte des stars du circus, présent dans un tas de cartels domecquisés...on sait ce qu'il advint de Mora flèche montante assujetti à la loi de la gravité descendant aussi rapidement du cheval qu'il n'y était monté...avec au final un bras d'honneur au public de Bayonne....Fandiño est-il dans un piège? Les figuritas vont ils le malaxer, choisir ses toros pour que ses triomphes soient minimisés...? Ou le Basque têtu arrivera-t-il malgré tout à manger sa part de gâteau, et exaspérer le patron? La deuxième question concerne Escribano, lui aussi en flottaison, entre Corrida dure et show business (Fandi, Padilla) Banderillas à outrance? Aura-t-il le potentiel pour régler la mire dans une tauromachie, ni d'un bord ni de l'autre? Enfin troisième question, celà concerne Joselito Adame, grand vainqueur des Amériques outre Atlantique et des grands plateaux mexicains et autres..j'aime le voir toréer, jusque là, il a remporté haut la main les prix chez lui, mais a aussi marqué les esprits l'an passé...en Espagne..alors, voilà au moins trois cartes relativement nouvelles dans le jeu de l'aficion...qui vont au moins me passionner pour ce début de temporada.

CHF

 

 

RE ERRATUM

CASTANO bien sur.....

Le cas Fandiño

Moi ? NON! J'ai trop peur de nouveaux méfaits des magouilleurs indultadores

saint martin

J'y serai aussi..mais pas sur les genoux...trop peur de casser les prothèses..

Alors, si çà vous fait rire,

Alors, si çà vous fait rire, les magouilleurs de la Crau peuvent renouveler leurs exploits

Vaya.....

Saint-Martin-de-Crau

Francis, eres grande!

C'est certainement toi qui as raison, toi qui connais miux que moi les tenants et les aboutissants qui tournent autour de la Unica.

Ici, le même cas se pose pour moi avec une arène - Aignan-  où je ne souhaite plus mettre les pieds, depuis qu'un ganaduro y a fait indulter un veau. Depuis lors, devenu novillo, la bestiole ressortie en piquée a évidemment provoqué une immense déception. 

Comme si l'on pouvait s'attendre à des miracles, en indultant à tour de bras des bestiaux noblissimes.

Je me répète, mais : ¡ Que grande eres!