Voici comment la "Fondation Brigitte Bardot" présente sur son site les résultats du récent sondage qu'elle a commandé à l'IFOP :

 

Voici l'excellent communiqué que, suite à ce sondage, l'UVTF et l'ONCT viennent de publier le 21 juin 2018 :

 

Ceci nous inspire une digression imagée, une comparaison entre deux manières d'aimer les bêtes :

Se les approprier pour en faire, comme ci-dessus, de ridicules mascottes.

Ou, comme ci-dessous, admirer leur beauté, respecter leur nature et leurs instincts. 

 

 

Les brèves images de cette vidéo montrent le face à face d'un taureau de combat et d'un homme, "a campo abierto", en plein champ. L'animal peut librement interrompre le jeu à tout moment et gagner le large... Et pourtant il ne le fait pas, rechargeant sans cesse, avec, si nous osons lui prêter, à notre tour, un sentiment anthropomorphique, une apparence de jubilation. 

Toutes les opinions sont respectables. 

Nous n'aurions rien contre ceux qui proclament à grands renforts médiatiques leur amour pour les animaux s'ils ne prétendaient imposer leur façon de voir, de penser et de vivre et s'ils voulaient bien considérer qu'il existe des gens de sensibilités différentes et aux opinions non moins respectables comme, par exemple : 

Le philosophe Francis Wolff L'académicienne Florence Delay Le prix Nobel Mario Vargas Llosa