Lundi 17 juillet 2006 - Corrida de Pérez Tabernero à Mont-de-Marsan

.......Deux témoignages de socios dans l'ordre où ils nous sont parvenus, le premier complet et relativement modéré, le second sévère et expéditif, mais inspirés tous deux par une profonde et solide afición, décrivent pratiquement le même panorama :

I

.......Six toros de Javier Pérez-Tabernero pour Enrique Ponce (bleu roi et or), "El Cid" (moutarde et or) et Julien Lescarret (écume de mer et or)

.......Toros bien présentés et correctement armés, prenant une pique chacun, le deuxième provoquant une chute. Faibles à l'exception des deux dernier, et inégaux en jeu : .........le 1er faible et maniable, .........le 2ème maniable mais allant a menos, .........le 3ème court de charge et avisé, .........le 4ème maniable mais quelque peu brusque, .........le 5ème fut le meilleur, très noble à la muleta, .........le 6ème compliqué en fin de parcours.

.......Ponce toréa de fort belle manière son premier, il dû jouer à l'infirmier face à cet adversaire faible qui avait tendance à chercher le refuge, le torero de Chiva montra beaucoup de classe dans ses gestes et coupa deux pavillons après une entière légèrement tombée (estocade portée après que son toro se soit claqué la cuisse droite) .......Le quatrième est maniable mais brusque, Enrique Ponce le torée très bien et donne une leçon de toreo.Il coupe une oreille après une demie trasera et un descabello comme on devrait en voir plus souvent.

......."El Cid" toréa bien le 2ème qui alla a menos, malheureusement il échoua épée en main (tuant au quatrième essai) et écouta quelques applaudissements. .......Le 5ème était le meilleur de l'envoi, très noble, "El Cid" su le toréer, surtout sur le côté gauche, il tua d'un mete y saca et d'une entière qui lui valurent une oreille.

.......Ce n'était pas le jour de Julien Lescarret, qui semble encore être handicapé de la blessure de l'an passé à Beaucaire, il ne pu briller face au 3ème court de charge et avisé, et ne se hissa jamais à la hauteur du 6ème, qui devînt compliqué en fin de parcours. Et comme le torero de Pissos tua mal... silence et silence.

.......Chaleur torride, quasi plein. .......Les banderilleros Vincente Yangüez "El Chano" (vert bouteille et noir soutaché de blanc) au 3ème et Rafael Perea "El Boni" (bleu nuit et noir) au 5ème ont salué. .......Le picador Luis Alberto Parrón a été applaudi au 2ème.

.......Musique durant l'arrastre des toros toujours aussi désagréable.

***

II

.......Lundi 17 juillet, toros de Javier PEREZ TABERNERO, l'une des courses les plus attendues avec le numéro un, Enrique PONCE. .......Au vu du seul résultat auriculaire, des personnes qui n'y étaient pas penseront peut-être : " J'ai loupé la corrida de l'année ". .......Enrique PONCE y fut effectivement extraordinaire devant un invalide ou presque, mais Enrique est un magicien capable d'envoûter toro et public. En effet, au moment de l'estocade, alors qu'il plaçait le toro, celui ci se déboîte la patte arrière gauche et s'écroule. A priori tout succès échappe car seule la puntilla peut conclure, mais, grâce justement à la magie de sa muleta, Enrique PONCE le relève et aussitôt place une épée qui fait s'écrouler derechef le cornu ! .......L'arène se couvre de mouchoirs et réclame pour le torero de Chivas les deux oreilles. .......Sans enlever de mérites à son auteur, nous venions de vivre une intense faena.moderne, au cours de laquelle le toro n'a été qu'un faire valoir !

.......Au cours de cette course les 5° et surtout le 6° montrèrent malgré tout quelques qualités. .......Quelques bons passages d'"EL CID", et malheureusement l'échec de Julien LESCARRET face au dernier ont marqué cette journée.

.......Voir reportage vidéo d'Alain Garres sur "Corrida Tv"...