4 septembre 2005 - Bayonne, corrida d'Adelaída Rodríguez

.......La corrida de clôture de la temporada bayonnaise, du fer d'Adelaída Rodríguez (encaste Lisardo Sánchez, donc croisement Atanasio et Urquijo), de Salamanca, n'a été en rien facile pour les toreros. .......Les six toros - le premier a été remplacé pour boiterie par un du même fer - prirent un total de 12 piques, en montrant une caste réservée, mais quelquefois violente, et un brin de faiblesse. .......El Fundi "toucha" les deux plus difficiles. Il conduit son premier bis au tercio par des véroniques ajustées, mais ne le banderilla pas. Le toro qui serrait à gauche puis fléchit, déborda José Pedro qui le tua d'un bajonazo. A relever, un quite par chicuelinas et demi-véronique au troisième. .......Le quatrième était une estampe de la ganaderia, mais se révéla mansote et faible. Il "derrotait" dangereusement à gauche. A la première pique, il donna un batacazo au groupe équestre qu'il faillit faire basculer au-dessus de la barrière, si El Fundi n'était pas venu prendre le cheval par la bride. La seconde pique a été malencontreusement donnée par le picador de réserve devant la porte du toril devant El Fundi consentant...Des banderilles du matador, nous retiendrons la 3ème paire por dentro, pleine d'émotion, car le toro ne voulait pas démarrer. Une estocade de ¾ de lame haute expédia de 4ème qui, même difficile, semblait pouvoir être toréé sur la droite.

........Nous avons beaucoup de respect et de reconnaissance pour Stéphane Fernandez Meca. Qui ne se souvient de ses grands triomphes à Bayonne devant les Victorino Martin ? Mais pour l'aficionado "torist" français qui a souvent l'occasion de le voir, son année de despedida est probablement la temporada de trop ! Le matador semble manquer de force physique et de motivation. Son premier prit deux piques en poussant fort et fut estoqué de ¾ de lame desprendida. Le 5ème, corniabierto, était un bon toro qui prit une bonne 2ème pique, bien placée (une fois n'est pas coutume ?) de Sebastián Chano Garrido. Après une série de derechazos estimables, Stéphane conclut d'une estocade entière, en prenant le boulevard périphérique. .......La grande satisfaction de la tarde vient de Luís Vilches. Déjà remarqué comme torero complet devant des corridas dites dures à Vic et à Tyrosse, il combla les attentes à Bayonne. A noter que sa cuadrilla s'est montrée excellente dans tous les tercios, les deux picadors piquant chaque fois à la base du morrillo, et parmi ses banderilleros, Manolo Corona salua après deux paires remarquables au 3ème de l'après-midi. Vilches lui donna deux séries de derechazos templés et une trinchera qui fit fléchir par deux fois le toro. Il estoqua d'une entière et de trois descabellos avant de faire une vuelta chaleureusement applaudie. Le 6ème n'était pas le plus lourd, mais difficile à fixer (gazapón). Il se révéla noble, ce que comprit vite Luís Vilches. Trois séries de derechazos en trois temps bien décomposés et templés, et une passe de la firma qui déstabilisa le toro, puis des molinetes constituèrent l'essentiel de sa faena. Nous aurions souhaité, en vain, qu'il toréât aussi de la gauche. Un estoconazo entier dans le haut déclencha une pétition majoritaire et justifiée de l'oreille.

.......Arènes de Lachepaillet, l'aficionado itinérant reviendra l'année prochaine !