1 contribution / 0 nouveau(x)
COVIDA DE TOROS

Je me pensais  (comme on dit chez nous), qu'au final, ceux qui n'auront pas eu la chance de s'octroyer le precieux Sesame pour la journee Pedraza d'hier, nos amis Montois , Bayonnais et d'ailleurs....que le resultat mitige de la course leur reconforterait un peu le coeur...car comme le dit le proverbe espagnol...corrida d'expectation.....heu non, je me suis promis de ne pas le faire...

Nous, on serait alle a genoux jusqu'au carrieres de pierres de Castraz de Yeltes, boire au ruisseau Yeltes qui traverse cette magnifique region de la Dehesa et courir en criant fort au cul des Cigognes pour ne voir ne serait-ce qu'un bout de corne des pupilles des freres Uranga dans nos arenes...

Nous avions tout respecte, la distanciation, le nombre, brave les pluies diluviennes qui s'etaient abattues sur Dax depuis plusieurs jours (ville d'eau Hein?) la fraicheur, le stress que la course ne se fasse pas, les dictats salvateurs des autorites competentes, nous avions decide de suivre tout bien a la lettre, parce que sans feria, sans musique et sans toro notre belle cite n'est plus la meme...

De la novillada du matin, etant au Palco je ne me permettrai aucun commentaire sinon que j'assume tout...le soleil ambiant, le ciel bleu, la legere hausse de temperature tout alla dans le sens de la fete que l'on souhaitait...nous avions decide d'etre serieux et appliques mais ne pas frustrer les envies du public...bien nous en pris, car la matinee fut excellente avec trois oreilles,majoritaires  et une vuelta donnee a un cornu qui partit avec allegresse prendre ses deux piques, et qui alla a Mas faisant l'avion sur ses deux cornes, decision unanime mouchoir bleu..une bonne mise en bouche..

l'apres-midi fut d'un autre calibre.....on attend beaucoup de la ganaderia des Pedraza, et comme tout dacquois notre memoire meme pas reptilienne sur le coup se souvient des longues charges puissantes et encastees des annees 14 et 15 (de l'an 2000 hein? que je ne remonte pas au temps de la derniere Guerre) mais vas savoir les toros etaient beaux, leurs notes plutot bonnes et meme pour deux d'entre eux exceptionnelles....las, comme au pire temps des corridas de notre sud Ouest, les toros perdaient leurs chaussettes...alors certes les pluies diluviennes, les corals mouilles, le froid meme peut etre...disaient certains, moi je n'y crois qu'a moitie..les veterinaires de l'epoque et celui en face de qui j'ai dejeune me re expliquant le pienso etc etc et les carences alimentaires....bref blessures a repetition, d'ou une deuxieme actuation plus compliquee pour Luque et quand aux deux autres camarades du jour, le froid et l'obscurite se levant, ce fut la berezina...pas un petard tout de meme mais voila corrida d'expectation.....(hep j'avais promis de ne pas la faire)

Enfin, etre dans une arene, entendre la musique, les voix, les pas lourds des chevaux et des mules et le galop endiable d'un toro a ete un bonheur supreme...Pour ceux qui n'ont pas vus allez sur l'excellent site de Feria TV vous y verrez les deux faenas de Luque avec quelques grands moments.....

Meme pour une COVIDA DE TOROS.

CHF