1 contribution / 0 nouveau(x)
Du bleu..et du rouge...

Bien installé devant ma télévision je regardais tranquille le radio crochet télévisuel de la nouvelle star sur la chaine D8

Ceux qui me connaissent bien savent que j'aime titiller la guitare (maladroitement je le concède) et n'hésite pas à pousser de temps à autres la chansonnette...celà, selon les circonstances avec un éventail de chansons que 55 balais m'aident à traverser

J'aime donc la chanson, pour avoir essayé le genre, sur scène quand j'étais jeune (habillé chemise à jabot, pantalon “moule-bite“ et pattes d'eff orné de fils de couleurs, je me démenais sur scène avec quelques copains dont mon ami Grégoire saxo, superbe, qui joua en son temps avec le grand Julio Iglésias, du temps de sa splendeur mondiale.

Je me souviens de mes enfants découvrant lesdites photos et morts de rire de me voir ainsi attifé les cheveux bouclés jusqu'aux épaules (mon idole absolue d'alors étant Carlos Devadip Santana), dont le “Samba pa ti“ m'arrachait les doigts sur les cordes acier d'une bien mauvaise guitare, que je ne maitrisais guère. Les enfants ne s'imaginent pas toujours que l'on ait pu être jeunes..sauf lorsque un Ottmar Liebbert ressort le merveilleux titre en guitare flamenca accompagné du maitre...

J'aime la nouvelle star parce que ce sont des amateurs, et l'an passé j'étais tombé raide dingue de Sophie Tith qui survolait les débats et se fendit en finale d'un “la nuit je mens“ du regretté Bashung qui me tira les larmes des yeux. Cette année un nouveau phénomène est apparu une chanteuse énormissime Emji qui peut vous chanter l'annuaire et le calendrier des PTT...

Le Jury composé de “stars“ surpayées se fend de commentaires aussitôt oubliés il y a le “rouquin méchant“ Saint clair dont je ne connais aucun titre, il y a Dédé Manoukian (celui qui se retira sous la pression des antis à Béziers, alors qu'il apparaissait sur l'affiche de la féria,) il y le rocker gratteur (super guitariste de FFF et occasionnellement de Johnny Hallyday, puis Elodie Frégé celle qui chanta “l'inoubliable“ titre oublié "la ceinture“..caution sexy dudit jury.

L'un des “trés jeune candidat“ en ce Jeudi chanta la superbe chanson de Francis Cabrel: “la corrida“...le gamin est Landais...il en fit une version honnête, et propre...

Le jeu est simple, ce sont ou des lumières bleues ou rouge selon que l'on a aimé ou pas la prestation...asortie des commentaires des 4 jurés (sic)

Celui d'Elodie Frégé fut “magnifique“, elle ressentit  dans la fragilité du jeune homme toute la force du taureau et sa fragilité face à ces “barbares“ qui voulaient sa mort...(re sic) 

Nonobstant le peu d'importance d'un tel commentaire il démontre encore et toujours combien les bobos de la “bien pensance“ déclinent leur leçon...

Que je vous dise, ces concours qui laissent entrevoir à des gamins pris en charge, relookés, maquilleuse, habilleuse, coach de chant, coach de danse etc...une gloire éphémère les jettent ensuite dans la rue, désemparés, ayant eu un moment de gloire bien éphémère, permettant surtout de “vendre du téléphone“ sont plus cruels que la corrida elle-même me semble-t-il...puisque certains se suicident parès ça!

Sinon on peut aussi assimiler celà à la corrida elle-même, ce qui est pire, car combien de faire valoir de grandes stars jetés en pâture, sont sacrifiés sur l'autel du marché...les infos étaient bonnes, JT revient (on l'annonce à Aguascalientes) mais aussi à Madrid avec les Victorinos...pendant ce temps on vire le petit Vénegas, pour Dufau à Vic sans explications...et sans autres raisons que les arrangements tristounets d'une place qui après nous avoir pris pour des “clients“ va nous prendre pour des “gogos“...ce srea les Cebada gago...pour Dufau..il faudra bien être attentif ce jour là..sur l'aspect des toros...

J'aime la nouvelle star parce que l'on y entend de nouvelles voix et il en sort de véritables talent, après ça se gâte, ils rentrent dans le système, ils interprètent un tas de trucs débiles, perdent cette virginité qui les avaient fait remarqués...enfin remodelés...il cloneront à l'identique les vraies fausses stars du système aux mêmes voix, mêmes rythmes, et même look.

José Tomas, reste à part même si je dénonce aussi régulièrement les arrangements entre amis...mais les mêmes toreros pour les mêmes toros..portent à l'ennui sauf un public éphémère d'un jour...Arles ne cesse de me relancer, mais la machine qui m'écrit ne lit pas ma réponse renvoyée pour la troisième fois: “Non merci, vous m'avez enquillés avec votre simulacre de miurada l'an passé“ je ne viendrai pas cette année...

L'ennui nait de l'uniformité...je vais partir en voyage avec les économies faites sur un certain nombre d'endroits ou je n'irai pas, et je regarde d'un oeil tristounet se débattrent les toreros Français dont certains ont eu leur chance et n'ont pourtant rien montrés, y compris dans des arènes de moindre importance...Y compris face à du bétail “valorisant“, quand d'autres réussissent car intégrés dans le système..

Quand aux éleveurs, le Sud Ouest devrait gratter les toros du Sud Est dont certains élevages mythiques essaient de se refaire (Granier, Yonnet, Concha y Sierra et Cura de Valverde par exemple....) et qui valent largement les élevages “vendus avec le lot“ quand tel ou tel novillero se présente...

Enfin, dernière info, une grande marque de jeu vidéo devait sortir un nouveau jeu retraçant les aspects d'une corrida...haro s'écrièrent les antis...attendez dirent les concepteurs..dans le jeu le toro pourra selon le joueur attraper aussi le torero (sic) ...ce qui nous ramène à Aguascalientes, non?

Alors bleu ou rouge?...

Les deux mon capitaine...

Dans la société capitaliste contemporaine, la signification de l'égalité s'est transformée. Par égalité on se réfère à une égalité d'automates ; d'hommes qui ont perdu leur individualité. Aujourd'hui, égalité signifie similitude plutôt que singularité. C'est une similitude d'abstractions, d'hommes qui exécutent les mêmes travaux, qui s'adonnent aux mêmes loisirs, qui lisent les mêmes journaux, qui nourrissent les mêmes sentiments et les mêmes idées.

L'art d'aimer de Erich Fromm 

CHF