6 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
el Juli

 

Julian Lopez Escobar est de nouveau aux manettes,

L'homme est fier et il a raison;

J'ai été de ceux qui croisaient les bras lors des derniers tours de piste du Juli et notamment lors du gros clash à Dax lors de la temporada passée...non pas que j'en veuille au Juli de toucher tant et tant d'euros, ou pour je ne sais quelles raisons de G10 (même si je trouvais l'idée stupide...)..

Non, simplement, les triomphes annoncés m'ennuient, et les toros anovillados, complaisants et “collaborateurs“ me hérissent.

Et ce que je voyais en piste ne me convenais pas....

Qu'est-ce qu'on en a à faire me direz-vous ?

Et vous aurez raison sans doute, sauf que, lorsque c'est une arène entière, qui gronde et fulmine, il faut se poser les bonnes questions...

Que je m'explique avant toute chose, je ne suis pas pour les mammouths infumables, qui ne servent qu'un premier tiers aussi ennuyeux quand il n'y a que ça, que lorsque il n'y a que le troisième tiers...

En fait c'est la définition même de ce que l'on va chercher dans la corrida qui est le moteur de nos émotions..

Nous avons discuté longuement (et même si je suis, et je le reconnais un fieffé provocateur) avec nombre membres de MAYT de ce que l'on cherche autour d'un ruedo, des trois passes merveilleuses et puis s'en va de Morante, de l'encerrona de Tomas à Nîmes et la valeur des toros qu'il afftronta, de celui de Robleno a Céret, de sa capacité réelle etc...On adore “refaire le match“ et surtout s'enguirlander avec un peu de mauvaise foi...mais toujours entre gentlemen, et avec tact, c'est à dire en acceptant les limites de ce genre de joute verbale...

Le “petit Jules“ Comme l'appelle ma tendre, annonce donc qu'il va prendre les Miuras à Séville et selon d'autres qu'il prépare d'autres “surprises“ au cours de cette temporada, y compris répondre du tac au tac aux plus exigeants des aficionados (sic)..Du coup, Manzanares (vous savez, le beau gosse qui fait grincer des dents les aficionados chiqueurs de tabac, et tomber dans les pommes nos chères compagnes... inclurait un Victorino au cours de son encerrona Sévillan....

Bref, nous en sommes à la surenchère...

Mais que demandons nous finalement?

Pour ma part, je souhaite voir sortir un toro fort, courant droit devant, vibrant de la tête à la queue, armé et fort, qui se pose au centre du ruedo, mais mobile...un toro complet, qui va à la pique avec allant, et y revient plein de rage..suit les peones jusqu'aux planches, et embiste ou “fait l'avion“ et garde le mufle fermé....et en face un Maestro responsable et professionnel, qui l'accueille à la cape en progressant, lui mangeant le terrain en l'évaluant, contrôlant la pique et dirigeant sa lidia de manière à respecter le toro qui lui fait face...puis peu à peu le torée jusqu'à le faire rompre sans “chacaillerie“ “chinoiserie“ ou tout autre artifice...

L'émotion à l'état pur, le combat incertain et réinventé, le geste ample et profond, et la sincérité absolue....

C'est beaucoup?

Peut-être...Mais peut être pas, car c'est l'incertitude et le danger sourd qui donne ce frisson à ceux qui osent, savent et maîtrisent le toreo.

C'est en celà que j'attends le Juli....Car si, lui, hausse le niveau, et pousse les feux, gomme les “culineros“ entendez par là les “redondos al culo“ alors nous allons nous régaler...d'autant que je ne vois pas comment ceux qui lui disputent le haut de l'escalafon ne pourraient faire autrement que de hausser le niveau à leur tour.....même qui vous savez qui tutoie l'excellence....

J'ai vu grandir “petit Jules“ que j'ai connu Novillero, je l'ai vu triompher devant des toros intéressants, et j'ai aussi assisté à la lente dérive du torito “cornivuelto ou cornigacho“ bref ...j'ai vu évoluer le bonhomme...c'est pour moi le plus régulier, et certainement le plus technique (il a d'ailleurs mis cette technique à profit pour créer son julapié)...

je crois sincèrement que l'homme est intéressant, il suffit de voir son site, d'aller se balader sur tout ce qu'il touche, élevage, école taurine, soutien aux oeuvres sociales, soutien aux monuments historiques etc...

Moi je ne le veux que torero, c'est ce qu'il semble vouloir faire en annonçant un recentrage vers l'essentiel.....et secouant sans doute le panier à salade taurin...

Nous verrons bien si sa saison sera “SA“ saison....et si le Juli, homme avisé s'il en est saura reconquérir nos coeurs...

Je l'espère tout du mien.

CHF

el Juli

Deux bémols: sa détestable façond'estoquer  al Julipié et comme vient de le souligne A Viard sa manière (pas novelle) de torér  compas ouvert et très penché , manquant de rigueur classique mais de cela on peut discuter.  Du Julipié  , non, franchement non, malgré une efficacité certaine.

Enfin les miuras d'aujourdhui comme les victorinos n'ont plus grand chose à voir avec ceux d'avant..

EL JULI

Le bémol est certain, et son Julipié est aussi un pied de nez à l'orthodoxie de la mise à mort. Ceci étant dit, il est efficace à 90 % et donc permet une mise à mort rapide...ce qui est positif. En revanche et je suis d'accord, le Julipié est complètement de côté, et à corne passée....alors entorse au règlement, à l'Ethique? Qui peut dire si le julipié est moins acceptable que le volapié...il y a-t-il un règlement qui demanderait à ce que le torero se jette entre les cornes (mon grand-père disait que même le plus grand des tricheurs est en danger à la mise à mort, car la corne disparait sous son bras tenant la muleta au moment de l'estocade.) Le Juli a semble-t-il évité celà...j'espère que les puristes apporteront leur avis là dessus....Pour la position cassée je suis d'accord avec toi, mais c'est aussi le résultat d'une tauromachie en position Égyptienne, soit de profil....quand aux Victorinos, j'entends ce que l'on en dit, mais il existe là bas quelques bons poisons....

Pour conclure, je pense que le Juli a les capacités de se remettre dans le chemin du toreo tel que nous l'attendons tous, et que sa technique lui autorise de modifier ses défauts...encore faut-il qu'on l'y pousse, qu'il l'accepte et qu'il en éprouve un véritable besoin...ses annonces vont en ce sens (et pour être tout à fait honnête, pas ses gestes de début de saison....) wait and see...ou Moett Hennessy pour le cas ou cela se passerait bien...

CHF

EL JULI

Cher Monsieur Lazaro,

Que le Juli reste ce qu'il est: effectivement il reste l'un des meilleurs toreros de la planète, et sûrement le plus technique de tous..on attend de lui qu'il se présente (ce qu'il dit) devant du toro bravo...ne jugeons qu'à la fin de la foire quand on comptera les bouses et comme je le dis dans mon premier propos je souhaite qu'il nous épate tous....les grandes férias, peu à peu reviennnent vers un équilibre de ganaderia dures ou dites dures, et de moins dures (Bayonne, Dax, Mont de Marsan) et si ces figuras veulent donner une bonne image ils le feront peut être (cette année, l'année prochaine?) ils commencent à le faire en Espagne...(voyez, sous la pression, Manzanares incluerait un Victorino ...) allez gardons l'espoir...

Nous verrons ou serons les seconds couteaux,dans les férias, car si il y a ganaderia dure hein, on peut s'attendre à ce “second“ groupe (castano, Robleno, Mora etc...)

Quand au dernier paragraphe je vous le laisse, car comme l'escopette, l'éjaculation mentale ne va pas toujours très loin, vous avez bien raison.

taurinement votre 

CHF

El Juli

Cher monsieur Lazaro

Ce post sera mon dernier post sur le sujet du Juli, (avec vous s'entend)......j'aime écouter et discuter avec les gens et visiblement là on a fait le tour.

Que vous ne vous posiez pas de questions, ça ,c'est l'évidence à vous lire, vous êtes si certain d'avoir raison qu'apparemment le dialogue devient d'une affligeante banalité....un monologue d'affirmations (finalement très proche de mon texte initial)...et que j'ai déjà entendues par ailleurs...

vous avez raison point !

Pour Aujourd'hui et pour demain...

Et tout ce qui n'est pas de votre avis n'est que “spectateur occasionnel“....ou encore “ignare des plazas“........vous détenez donc la vérité et les autres (ceux qui ne sont pas de votre avis ne connaissent rien à rien) fort bien, mais triste, non?

Quarante années de tauromachie, mes rencontres, le campo ou je me trouve actuellement, tout celà payé par mes soins...(je le précise car je pourrais être taxé de “vendu“ mais je paye mes places, et mes voyages, tous m'ont appris une chose, c'est que, comme le disait Gabin, (pas le piquero, l'autre.)..est qu'en matière de tauromachie “on ne sait jamais“.....j'ai des idées, mes préférences, des espoirs et des montagnes de questions....et bien oui, des questions que je pose au toreros, aux ganaderos, aux empresas....ça n'est pas un monde facile, et l'économie s' y traite avant l'aficion...d'ou les dérives et ce qui remplit les arènes...mais voyez vous avec ces dialogues je continue de penser que nous allons dans le bon sens après une période si sujette à critiques.

j'espère donc que le Juli (et les autres) nous feront mentir, qu'il prouvera les choses qu'il annonce ..pour les raisons déjà évoquées...celà ira dans le bon sens.

Quand a votre dernier “argument “qu'il perfectionne sa conduite“... alors qu'il ont, lui, et sa famille failli perdre la vie, dans un accident de voiture....pas très digne tout ça .... et bien haineux....je trouve.

Enfin, le traiter de “manche“, lui qui est fêté sur toute la planète toro, et reconnu par le plus grand monde comme le torero le plus régulier et le plus technique (y compris la majorité de ses détracteurs)  me parait plus qu'excessif (à moins que vous ne me preniez pour un fan du Juli) et que par ce biais vous ne cherchiez à diminuer ma qualité d'appréciation, ce qui pour le coup fait que vous vous mettez le doigt dans l'oeil, avec le bras et le reste....

Je ne sais à combien de toros vous avez fait face, pour ma part, ayant modestement enlevé quelques cocardes pa le passé, sur des vachettes de 150 kilos, j'aurais juste envie de fuir un toro de combat aussi pett soit il, et c'est pourquoi, pour rien au monde, je ne manquerais de respect à aucun torero...(chez qui, il n'y a pas de manches, juste des types qui décident un jour de se mettre en face des cornes, et qui en paient tous le prix un jour ou l'autre.) et y gagnent ou perdent leur vie

CHF

 

 

 

Le brave président Pompidou

Le brave président Pompidou disait, paraphrasant le sapeur Camember:" quand les bornes sont franchies, il n'y a plus de limites!"

C'est ce qui vient de se produire cher M Lazaro quand vous tenez des propos hors de proportion avec les critiques que , peut être , mérite  El Juli.

  Puisque parler de lui vous rend furieux, oubliez le, et laissez nous , nous ignorants, spectateurs occasionnels(sic)_ seriez vous un spectateur permanent vivant attaché sur votre tendido ?-laissez nous  dire que Julian Lopez El Juli n'est pas par hasrd au poste qu'il occupe.  Vous me faites penser à ces snobs d'une autre époque qui considéraient  Herbert Von Karajan comme un mauvais musicien sous prétexte qu'il plaisait et dirigeait tout de main de maître.

  Voyez vous la nuance vient de ce que  ses laudateurs comme ses contempteurs étaient capables,eux, de nuancer leur assertions, même sévères en reconnaissant par exemple à Karajan une supériorite indéniable avec certains compositieurs( Beethoven par exemple) mais aussi le défaut de diriger trop vite les concenrtos ou les symphonies de Mozart.

Pour autant,Il ne serait venu à l'idée de personne de dire que "ce type est une catastrophe..etc etc..

L'excès est toujours dérisoire, et comme vous n'êtes probablement pas idiot ( ni votre style ni votre orthographe ne prêchent pour cette solution) revenez donc à de meilleures manières. 

Aucun taurin, aucun, ne se permettrait de dire ce que vous assenez comme vérité révélée à propos de Julian Lopez El Juli.

JFN