1 contribution / 0 nouveau(x)
ESPLA

 

La grêle vient encore de faire des siennes, les eaux de Mars en larmes de cristal en quelque sorte.

Dans la télévision, Espla vient de triompher pour son dernier toro de Madrid. Un immense moment, émouvant au possible, au cartel Sébastien Castella qui fit ce qu'il put mais tua mal, Morante, lui, aura eu l'excuse du vent. Pas celui, fripon de l'ami Brassens, non, celui des gros orages à venir quand il tombera...

On ne dit jamais assez aux gens que l'on aime, qu'on les aime justement. Et la vie va et vient et s'en va parfois vite. Tiens pas plus tard qu'hier j'avais "du monde à manger comme on dit par ici". Et voilà que la saloperie de crabe est en train de dévorer une connaissance pour moi, un ami pour eux...

Nos misères humaines sont si peu palpables, une éclaircie, un grêlon, ce sont les aléas de la vie..dans l'écran, Espla a perdu son sourire, vous savez ce sourire qui le rend sympathique. Le type avec qui on voudrait passer un moment. Il est à Hombros et les gens lui arrachent les Machos en le tirant en arrière, il a mal, c'est visble sur l'écran...je me souviens de lui à Céret j'ai déjà écrit ça, le Jour ou j'ai vu mourir Espla...mais le maestro est bien vivant, il peint, il parle, il est discret mais heureux...je le revois encore avec tous ces toros énormes et si violents et lui, appuyé sur la berrera du coude, mort de rire avant de se jouer la peau...un pari sur la vie, un pari sur la mort....une vie parrallèle hors du temps.

Voilà, c'est fini, les banderilles posées, montera vissées sur la tête, les toros infumables,les épées posées quand la tête est plus basse que celle de son adversaire...finies les nuits de cauchemar...une époque sans doute, 

Je quitte les toros, je zappe, je passe du virus des cornes au Coronavirus ....en 49-3 secondes.....la vie. J'ai été heureux de voir toréer Espla....

CHF