1 contribution / 0 nouveau(x)
Est ce que ce monde est sérieux?

Est-ce que ce monde est sérieux ?

 

 

Juste après l’annonce des cartels Madrilènes dans le décorum que l’on sait…ne cherchez pas vous n’étiez pas invités, on peut noter que l’équilibre se fait (lol) sur les trente et une course à venir…la moitié étant du Domecq pur commercial, l’autre moitié étant un peu de tout. (Ce qui ne fait pas un réel partage sinon que d’accepter que le “Domecs stique“ (celui-là je viens de me l’inventer, et le dépose) phagocytent 50% des élevages

Pas de quoi tomber de la chaise et peu de surprises, mais bon, c’est une première année non ? Alors après les tapis rouge, les paillettes rutilantes, grosse bagnole, panneau pub devant lesquels se bousculent nos figuras, et autres “Mundilleros“ (ne cherchez pas celui-là je viens de me l’inventer)

Simon se devait de rassurer tout le monde….il l’a fait.

 

Pendant ce temps, Roca Rey vient encore d’en prendre une, avec du “Domec stique“ donc…ce qui me fait dire que lorsque l’on torée vrai avec des toros qui n’avancent pas le danger est aussi sourd que lorsque l’on se croise devant du bétail de respect…Le garçon commence sérieusement à m’effrayer et me rappelle quelqu’un à ne pas vouloir céder à l’inéluctable (courage ou déraison ?) On se pose les mêmes questions que celles que l’on se posait il y a un temps sur Pépé Tommy taxé de suicidaire (sic). Comme le disait je ne sais plus qui : courrez vite le voir toréer avant que ça ne soit plus possible et qu’un toro, un jour…bref.

 

L’autre rouste de la journée a été pour le pirate.

J’ai vu les images et comme d’habitude, elles glacent purement et simplement le sang.

Le torero subit une voltereta qui le propulse façon bouchon de champagne il se retrouve de dos assis et le toro le reprend, le relève une fois et puis deux. La corne est là, sur la poitrine, et dans les chairs. Il monte debout, suspendu, images terribles déjà vues, avec la faucheuse au bout. Il s’en tire avec deux trajectoires et un diagnostic grave. (Et de nouveau cette question, peut-on toréer avec un seul œil ?)

 

Enfin, je ne sais pas si il faut en rire ou en pleurer, mais la bande annonce de Séville avec Morante (entre pathétique, ridicule et provocation) en tous les cas ne laisse pas indifférente…créer l’événement me disait mon maitre en marketing…

 

Est-ce que ce monde est sérieux ? Chante le barde d’Astaffort.

 

CHF