1 contribution / 0 nouveau(x)
et ils sont ou?

ET ILS SONT OU ?

 

Vous avez noté ?

Non ?

C’est Szabo qui l’a constaté.

Le silence.

“Et ils sont ou, et ils sont ou ?“ chantent les supporters de tous les clubs quand le leur assassine le club adverse.

Suivi du singulier “ici, ici c’est ….(vous rajoutez la ville que vous voulez.).

Je veux parler des antis.

Une poignée par ci, une poignée par là.

On est revenu à la normale en quelque sorte.

Quatre Olybrius derrière une barrière.

L’état d’urgence vous croyez ?

Les premières sanctions ?

Les manifs anti loi du travail ?

Les défections face au judiciaire des ultras, Jean-Pierre le “Che Guevara“ des paumés, et sa trainée Anne G la laborantine, pornographe, au chat à neuf queues ?

Szabo pense ainsi.

Et puis le nerf de la guerre, l’argent, ça doit revenir cher tous ces voyages, ces locations de maison devenues centre de repli et de camp d’entrainement ?

La lutte anti terroriste, aussi, sans doute, se réunir pour insulter, armé de fumigènes ou d’armes catégorisées dangereuses, tout cela les freinent.

Alors que les bobos changent un peu leur fusil d’épaule, on recommence à se moquer gentiment des “béats des zanimos“ à la télévision, même si quelques illuminés continuent de nous bassiner à vouloir nous convaincre à coups de faux arguments que l’homme est né végétarien, et n’a jamais été omnivore (que l’on arrache toutes les canines du genre humain) et que Renaud renait de ses glaçons, insultant la terre entière des fautes qu’il a commises…alors que quelques tarés font trembler la planète en tuant des innocents au nom de la connerie humaine, alors que quelques abrutis ont torturés des animaux dans un abattoir tout ça… comme le dit Szabo.

La pâque des chrétiens est passée, ravivant partout ce sentiment de fraternité, d’union, de famille et de courses de toros.

Des triomphes de pacotille, des annonces à tour de bras, la machine tourne à plein régime.

Et nul n’étant parfait dans ce monde, Szabo crache un dernier : “Quand aux prêtres pédophiles, qu’on les pende par les c….“

C’est bizarre mais au final “l’humanerie“ reviendra sans doute et nous aurons de nouveau à faire face à quelques hystériques, parce que l’aube se lève toujours sur une humanité qui se perd souvent.

Pour le moment, un silence…délicieux…hormis les meuglements, au campo, ou les batailles font rage.

 

CHF