1 contribution / 0 nouveau(x)
FERMEZ LE BAN

FERMEZ LE BAN

 

Il n’est pas nécessaire de commenter une chose jugée, surtout tant que les derniers recours ne sont pas épuisés, jusqu’à ce que l’autorité de la chose jugée soit effective.

 

Toutefois, force est de constater que le jugement et la peine infligée quelle qu’elle soit, reflète bien clairement aujourd’hui les enjeux des agitateurs de tous bords.

 

Nous espérons bien entendu, que ceux-ci se manifestent pour aller porter secours aux populations sous la coupe de “l’état Islamique“ ou encore celles ravagées par le virus Ebola, ce qui aurait une autre gueule que les cris d’orfraie poussés par quelques hystériques à l’encontre de populations bien pacifiques.

 

Certains trouveront les sommes bénignes tant il semble que l’argent dans les associations animalistes (avec toujours la même question : d’ou provient-il ?) semble couler à flot.

Demandez à n’importe quel petit club de sport, si il peut fournir cinquante tickets de TGV ou encore des Bus de soixante dix places.

 

Au fond peu importe le montant à payer et tant mieux si celui-ci freine les bénis oui oui, et autres révolutionnaires de salon.

Il n’empêche que tout condamné qui s’agite dans son bocal et appellera à la manifestation interdite, ou franchira les limites atteignant la liberté de leurs concitoyens s’exposeront encore à la loi, mais cette fois en tant que récidivistes (peines supérieures)

 

Force reste à la loi.

Ma plume est alerte aujourd’hui et je prépare bien volontiers le texte pour la prochaine revue de Mexico Aztecas y toros, avec une certaine allégresse.

 

Pau et Mont de Marsan ont montré le chemin, gageons que les tribunaux du Sud Est sauront faire appliquer la loi, à leur tour.

 

A l’instar des cinq grands chefs du Sud Ouest qui, en réponse à la visite annuelle de Bougrain Dubourg, ont demandé une dérogation pour préparer à l’ancienne des plats à base de “petits oiseaux“ comme on le dit ici, l’ONCT à qui il faut au moins rendre hommage aura su défendre et continuer la voix vers la légalisation totale de notre passion.

 

Tout personnes contrevenantes sera désormais condamnable.

 

Fermez le Ban

 

CHF