Fiche n° 10 – Après le troisième avis

Article 82 -Si, dix minutes après la première passe de muleta l'animal n'est pas mort, le président ordonnera que soit donné le premier avis, trois minutes après le second, et deux minutes plus tard le troisième et dernier.
Le matador et les autres toreros devront alors se retirer à la barrière jusqu'à ce que l'animai regagne les corrals ou soit « apuntillado » en piste. Au cas où il serait impossible de faire rentrer l'animal dans les corrals ou de le tuer avec la puntilla en piste, le président ordonnera au matador suivant dans l'ordre des interventions de le mettre à mort soit avec l'épée ou avec le descabello en fonction de l'état de l'animal.

Qu’advient-il du toro après la sonnerie fatidique du troisième avis ?

1. Dans les arènes où cela est réalisable et si le toro est encore mobile, il regagne les corrals pour y être abattu.

2. Lorsqu’ il n’est pas possible de tuer l’animal hors de la piste, peuvent se présenter deux possibilités en fonction de l’état du toro :

  • S’il reste debout, estoc / descabello : ce sera au matador suivant dans l’ordre d’ancienneté de porter le coup d’épée.
     
  • S’il s’est couché, puntilla par un  banderillero appartenant à la cuadrilla du matador défaillant.

Pour prévenir toute confusion dans ce type de situation, il convient de s’être assuré que l’alguacilillo connaît ces dispositions et saura les imposer.