Fiche n° 9 : Changement de toro

1 - Lors de l’examen du matin (article55), le toro paraissait posséder toute son aptitude au combat, cependant dès sa sortie en piste il semble présenter un défaut  et vous envisagez de  le changer.

Face à cette situation il convient de :

- Prendre son temps, ne rien précipiter
- Recueillir l’avis du vétérinaire-assesseur et  des assesseurs en général.
- S’assurer du caractère invalidant et irréversible de l’anomalie constatée. Certains défauts, comme une ankylose rapidement évacuée, n’exigent pas de changement

2 - Aucune disposition réglementaire n’oblige à changer un toro sorti limpio, puis   devenu impropre en cours de lidia.

L’article 29  précise: « L’organisateur n’aura pas l’obligation de faire combattre plus d’animaux que ceux annoncés et ce, bien qu’ils aient donnés peu de jeu, ou que l’un ou plusieurs d’entre eux aient été renvoyés aux corrals pour être devenus inutilisables après leur entrée en piste.Dans ce cas, les matadors qui devaient les combattre, passeront leur tour, comme s’ils les avaient déjà estoqués. Par contre, si l’état physique de l’animal s’est détérioré, avant sa sortie en piste, celui-ci sera renvoyé aux corrals et remplacé par un animal de réserve, sans que passe le tour du matador qui devait le combattre.»

Le Palco, on le voit, peut renvoyer tous les toros qui lui paraissent impropres au bon déroulement de la course. Mais ne donneront lieu réglementairement à remplacement que les animaux affectés d’un défaut constaté dès leur sortie en piste, et ce dans la limite du nombre de sobreros correspondant à la catégorie de l’arène.

L’organisateur peut parfois vouloir dépasser les dispositions du  strict cadre réglementaire, en pourvoyant au remplacement d’un toro se blessant en piste, il conviendra que le président s’informe préalablement de la position de l’empressa face à ce type de situation. Car, en fonction du défaut du toro, peut-être vaut-il  mieux voir poursuivre le spectacle que renvoyer l’animal au corral sans qu’il soit combattu et que le torero « passe son tour ».

Il semble préférable que le palco n’entre point dans des considérations d’assurance qui doivent lui rester étrangères.

Restons factuels :

  • Le toro présente un défaut important et n’est pas rentré limpio : changement.
  • Le toro s’est blessé en piste : pas de changement à moins que l’organisateur ne vous ait indiqué sa volonté de pourvoir au remplacement malgré tout.