C’est avec une douloureuse stupeur et une profonde tristesse que nous recevons de nos amis de la Peña Taurine Côte Basque ce faire part du décès de Jacques Oxandaburu :

 

Les membres du Conseil d’Administration de la Peña Taurine Côte Basque ont la douleur de vous faire part du décès de leur Président, Jacques Oxandaburu.

Les obsèques seront célébrées le Mardi 6 Février à 14h30 en l’église Saint-Etienne de Bayonne. Les visites se font au funérarium de Bayonne Sud-landes,143 Avenue de Navarre ( N 817) à partir de samedi 14h00.

Jacques est décédé subitement chez lui, hier, jeudi 1er février. Il avait 67 ans. Notre Peña perd un de ses piliers. Depuis de nombreuses années, notre ami a consacré une très grande partie de son temps à la Peña d’abord en tant que trésorier et depuis 2017 en tant que Président.

Bien connu de l’aficion, présent dans toutes les manifestations taurines à Bayonne et ailleurs, on a pu le voir régulièrement à la Présidence des corridas Bayonnaises, il était également membre de la CTEM et du Corps de Président de la FSTF.

Qu’il repose en paix.

 

Jacques était un aficionado exemplaire, savant mais toujours attentif et disponible, au militantisme actif et ouvert. Il présidait avec beaucoup de compétence et de dévouement sa peña taurine, de la même manière qu’il savait mettre son expérience et son solide bon sens au service des présidences des arènes de Bayonne.

Dans notre Fédération des Sociétés Taurines de France comme au sein du Corps des Présidents et Alguazils de Corridas dont il était un animateur très apprécié, il laisse un grand vide et un très profond regret.

 

Dominique Valmary, Président de la Fédération des Sociétés Taurines de France, et tous les membres de son Conseil d’Administration,

André Roques, Responsable du Corps des Présidents et Alguazils de Corridas et tous les membres de ce Corps,

adressent

à sa fille Mathilda et à toute sa famille,
au Conseil d’Administration et à tous les membres de la Peña Taurine Côte Basque,

l’expression de leurs sincères condoléances et de leur très vive sympathie.