Très bonne analyse de l'UVTF et de l'ONCT qui montre que, dans notre démocratique république française, nos minorités culturelles sont respectées et que nos enfants y trouvent place sans restriction.

Quand nos deux associations signataires de ce communiqué invitent les médias à en tenir compte, elles le font au nom des entités taurines qu'elles représentent dont les foules aficionadas a los toros, du Midi, de la France entière et du monde entier. Les cultures, minoritaires ou pas, n'ont pas de bornes. Seuls ceux qui s'arrogent de les régenter en ont, tant pis pour eux !

 

Communiqué du 9 décembre 2019