6 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
LA CRAU C'est pas du FLEURY MICHON

LA CRAU

(Ce n’est pas du Fleury Michon)

 

 

La Pub fleurit sur nos écrans depuis quelques temps.

On y voit des steaks hachés, qui ne sont pas des steaks hachés, des boulettes de viande qui ne sont pas des boulettes de viande…non tout cela est en “herbe“

Le Végétarisme, l’antichambre du Véganisme frappe à nos écrans.

Même le chef Thierry Marx vient de se déclarer végétarien jugeant que manger de la viande deux fois par semaines était largement suffisant…

De quoi je me mêle.

Je rappelle qu’à ce jour aucune enquête sérieuse, et indépendante, n’a prouvé quoi que ce soit en la matière et que tout tient dans l’équilibre et le contrôle des excès.

Depuis toujours nos ancêtres ont dévoré, fruits viandes et fibres…la grande différence était l’itinérance.

Bon, donc, Fleury Michon, qui pendant des années était le porte flambeau du Jambon de Supérette (ben oui c’est pas au type du sud-ouest que je suis, qu’on va la faire avec le jambon, le vrai celui dont Grand-père disait que c’était le gras qui donnait le goût) s’est donc lancé avec délice dans le leurre.

En gros faire croire que ça en est, mais ça n’en est pas, puisque vous n’en voulez plus, mais que quand même il faut que ça y ressemble, histoire de bien vous tromper…

Chez moi, ça porte un nom, c’est au moins de l’hypocrisie, sinon de la tromperie, comme du Chanel n°5 chinois, ou du Lacoste de Marakech.

Pour Fleury Michon, ne rêvons pas c’est juste une extension du marché, bien surfer sur la connerie des gens.

J’en ai les canines qui en tremblent (et oui, parce que j’ai des canines).

Définition de mon tortionnaire de dentiste…dents pointues qui servent à déchiqueter la viande chez certains animaux….ça doit bien avoir une raison tout ça, non ?

 

Bon, j’attends Samedi avec impatience.

Car Samedi il fera beau et c’est la Féria de la Crau.

Au delà de retrouver les copains, Cédric, Jim et toute leur bande, c’est un pur bonheur année après année de trainer mes guêtres par là.

De Rehuelga, en Dolores, de Yonnet en Galon, de François André en Valverde comme le dit l’escalier 6 du Moun : ça sent le toro.

 

Quand le village s’habille de ciel et blanc (couleurs officielles de la fête) on retrouve l’ambiance fête de village, mâtinée de traditions.

Gardians à chevaux, manade menée de main de maitre, Encierro ou les gamins se font écharper à bloquer à la main les toros camarguais.

Equins, bovins, tous mélangés, une véritable fête.

Dans la petite arène, il s’en passe des choses.

Ici les toros sont forts, les hommes se la donnent, parce que l’entourage est là, proche, prêt à intervenir si il y a maldonne.

J’ai été conquis par l’ambiance, et le sérieux…

Certes quelques uns rappelleront de fâcheux épisodes, mais comme on ne nous la fait pas, on tient tête, et on discute.

L’avantage est qu’ici pas de carré  VIP les éleveurs sont au milieu des aficionados.

Ici tu peux parler librement, on te répond, pas comme dans certains endroits que je connais.et le soir tu croise les toreros avec qui tu peux parler.

Donc à part un ou deux dérapages (accidents ?) c’est plutôt sérieux, côté bêtes.

Et croyez moi, vous parlez avec des qui s’y connaissent parce que dans le coin, le foin de la Crau mondialement connu, nourrit des toros, il y en a kyrielles autour du village.

Le bonheur c’est de voir des toreros qui mettent la jambe, et plus, pourtant l’arène est petite et les toros combatifs.

C’est peut-être pour cela, on ne trahit pas la famille, et ceux qui s’y trompent subissent la honte, parce que on ne triche pas…je connais deux toreros Français au moins qui s’y sont pincés sérieusement les doigts, un du SE et un du SO.

 

Les matadors généralement sont ceux à qui on réserve le dur de dur, pas les stars des corridas dites “dures“ du grand circuit et qui truquent à perpète.

Ici on n’a que les moyens que l’on peut mais ce sont ceux du cœur.

On y croise, Cérétans, Vicois, Parentissois, et tous ceux qui veulent voir du combat.

On y vient voir Octavio Chacon guerrier de chez les guerriers, Perez Mota, le petit Javier Cortes qui pleurait l’an passé d’avoir raté son épée après un combat épique. On y croise Morenito de Aranda qui aurait pu indulter un fantastique Galon, et le retour de Juan Leal qui je l’espère va se rappeler au bon souvenir de tous…

Les toros seront bleu blanc rouge, on y tient ici, c’est le voisinage je le répète et honte à celui qui tricherait chez les éleveurs…la seconde corrida sera toute de Galon, décevants à Aignan…mais on n’est pas dans les animaux, n’est-ce pas ?

 

Je sais les heures d’après défaite, quand les hommes on trahi, ou les animaux n’ont pas été comme on les attendait….mais la sincérité est de mise.

 

Je serai à La Crau avec des potes, heureux d’y être, et mon slogan cette année sera le suivant :

LA CRAU c’est pas du Fleury MICHON

 

CHF

bonjour, bien vu et bien dit

bonjour, bien vu et bien dit !

J'y étais hier samedi et j'ai une interrogation concernant Octavio Chacon. Il a torée son second toro sans enlever sa montera.

Est-ce par irrespect volontaire envers le palco qui lui a refusé l'oreille du bon Giraud ? (Oreille que je n'avais par demandée personnellement). S'il y avait beaucoup de cris et de sifflets pour la demander il y avait peu de mouchoirs ... encore une dérive ?

Cordialement,

JL30

 

Bonjour, je suis nouveau et

Bonjour, je suis nouveau et je ne connais pas encore les "codes".... 

Pour couper les oreilles, il faut que ce soit le publique qui décide, c'est ça ?

Ils doivent crier et siffler puis déployer des mouchoirs pour faire comprendre que la corrida était bien et que le toréador a le droit d'avoir les oreilles. J'ai pu lire que des fois ils n'ont qu'une oreilles, ils peuvent avoir les deux oreilles et la queue, tout dépend si c'était bien, c'est ça ? Merci de m'expliquer un peu... Je ne suis jamais allé à une corrida mais je n'ai pas envie d'y aller tout seul non plus... Et je ne connais personne dans mon entourage qui souhaiterai y aller...

Je compte sur vous pour m'expliquer un peu... 

apprendre

Bonjour Loic,

Tout d'abord bravo d'oser poser les questions....mais il faut savoir que la corrida ne s'explique pas vraiment et en tous les cas est quelaue chose de tres simple et tres complique...imagine toi d'essayer d'expliquer ce qu'est un match de football par exemple tu pourras parler des regles mais pas du match techniquement si l'un des deux n'y connait rien. je te recommande deux choses, la premiere c'est d'acheter des livres d"initiation" par exemple tu commande sur internet le livre d'Andre Viard Ancien torero francais "comprendre la corrida" il en existe d'autres, mais celui-ci resume assez bien la corrida. Ensuite, vas voir des novilladas (piquees ou non) c'est a dire avec ou sans picadors, les deux existent. Ensuite promenes toi dans les bars et cherche des adresses de pena (club taurin) toujours sur internet, rends toi sur place et explique que tu n'y connais rien, tu verras tu trouveras toujours quelqu'un pour t'aider. Ensuite, mon dernier conseil, laisse toi porter par tes sentiments, et tu verras c'est un apprentissage long, mais les "connaisseurs" ne sont pas une elite, ils peuvent se tromper aussi, c'est avec le temps en lisant, en allant aux arenes, en frequentant les lieux dits taurins, penas, clubs etc que tu apprendras...et je peux te le dire d'experience on apprend toujours.

Merci

Bonjour et merci beaucoup pour la réponse,

J'habite dans le nord et je n'aurai pas l'occasion maintenant d'aller sur place voir des "novilladas" (je ne sais pas ce que c'est mais je devine, ce doit être des toréros qui s'entraînent ?). Mais apparemment je pourrai avoir des explications le jour où j'irai et c'est l'essentiel. J'ai terminé mes congés, je verrai aux prochaines vacances. A ce moment-là je te demanderai par quoi commencer et où... 

J'ai lu quelques livres que j'ai commandé sur internet et ça m'a permis de comprendre et de réaliser que finalement ce n'est pas de la barbarie, comme on pourrait le croire à première vue... C'est ce que je pensais, j'avoue, au départ... 

Comme tu dis c'est à la fois simple et compliqué mais dans le compliqué il y a beaucoup de belles choses à apprendre, à découvrir artistiquement et des techniques aussi je suppose... J'ai l'impression qu'il y a quelque chose de nouveau pour moi à découvrir... Et j'en ai déjà hâte... 

Dès que j'aurai du temps pour aller sur place, je te recontacterai, si tu veux bien.

 

Encore merci !

 

Attention à ce que l'on mange...

Sinon pour en revenir à ton texte, au sujet de Fleury Michon, je ne mange et ne mangerai jamais de la viande provenant de l'industrie, pour moi seule la viande bio est convenable. Les animaux sont victimes du côté mercantile de la société, les élevages aux 1000 vaches, les poules en batteries, les transports longs, les abattoirs, tout est fait dans le seul intérêt du rendement sans aucune compassion pour l'animal. Cependant la compassion est un sentiment naturel. 

Je mange donc la viande bio car les animaux sont nourrit avec des bons produits, sont élevés dans des conditions normales par rapport à leur espèce et sans long transport vers l'abattoir.  tout comme moi, je les auraient élevé ou abattu si j'avais des animaux. Le respect est digne, nous devons rester digne.

Je ne veux pas manger de la viande d'un animal qui a souffert, par principe et humanité. Pour moi, manger de la viande est normal, élever pour se nourrir ok mais il faut bien le faire, tout simplement. Sans surexploitation avec souffrances obligatoires... Où va-t-on ? En plus, cette façon d'exploiter et de nourrir mal l'animal est très mauvais pour notre santé.

Qu'en pensez-vous ?