2 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
La dimension numineuse de la corrida

 

LA DIMENSION NUMINEUSE DE LA CORRIDA

 

          Rencontre sur le site de l’ONCT entre Maria AGUILA de DOMECQ, qui s’est orientée vers le métier de psycho-praticienne, et Dominique VALMARY, dont nous apprécions les écrits sur la corrida, sur le thème de « la préparation mentale des toreros ». 

 

          L’entretien de Maria AGUILA de DOMECQ avec Dominique VALMARY est un vrai moment de bonheur de culture taurine, le tout sur fond d’inscription de la tauromachie au patrimoine immatériel culturel de l’Espagne, une année après le France ! Quelle jouissance !

          Peut-on, l’instant de cet authentique plaisir, reléguer en second plan la saga anti, et ressentir ce souffle numineux ?

 

          Le Taureau, érigé en objet de culte, soit comme un archétype de la toute puissance animale, soit comme incarnation de la divinité à travers certaines représentations, comme symbole de la divinité, son messager ou son serviteur, doit-il supporter cet inexorable appauvrissement « uni-culturel » au point de voir disparaître sa perception originelle ?

 

          Non ! Il suffit qu’un souffle d’une autre dimension parvienne jusqu’à notre conscience pour que l’ensemble de notre vécu s’emplisse de cette qualité particulière que Rudolf OTTO et Carl Gustav JUNG nomment le « numineux ».

 

          Nous saisissons bien le travail « fonda-mental » de Maria auprès des toreros, et qui touche à l’esprit-même et à l’âme de l’être en situation incomparable face au rationnel décrit par Josef DAZA (Precisos manejos y progresos del arte del toreo ) :

« Toréer est l’art de la force et du courage, engendré et dispensé par la raison, la plus noble des trois dispositions de l’âme. C’est un art violent et nécessaire à la sauvegarde de la vie humaine. »

 

          Merci Maria ! Merci Dominique !

                                                                                    Laurent VAUBOURGEIX

N.D.L.R. :  Accéder ici à l'article "La préparation mentale des toreros" 

.

 

Maria

...Maria, Maria.....le gran succès de Carlos Santana (en forme de clin d'oeil à Joselito Adame qui a ENCORE triomphé hier à la monumental de Mexico) et dont le jeune frère sera à St Sever ce 11 Novembre.

Oui, les toreros ont peur, et l'interview de José Tomas dans: “Samouraï“ tourné il y a quelques années par Jacobi en est la révélation...peur de ne pas réussir d'abord, d'être ridicule ensuite, de se blesser, voir pire...mais peur de l'inconnu surtout.

Pourquoi pas un coach mental, mais selon moi, celà correspond plus à une vision moderne des toreros actuels...plus enclins à rechercher le partage (comme pour les réseaux sociaux)...il serait intéressant d'avoir l'avis de Espla, Pepin Liria et du Fundi qui au delà du résultat, se jouaient la peau contre des toros d'une dureté absolue..(la blessure on le sait bien pouvant subvenir à tous moment et avec tout toro...) mais comme le sportif de haut niveau par exemple: “attache la chaussure gauche en premier, toujours, toujours....“ zinédine zidane, tous ont leur rite...le rite une autre inconnue..

Au final ça n'est pas d'enlever la peur, mais de la maîtriser qui est le problème, et selon moi, celà ne peut résider que dans l'acceptation de l'absolue inconnue que représente le toro...d'ou mon interrogation sur les corridas trop préparées....mais c'est un sujet à re discuter...

Bref, il me tarde de discuter avec Dominique de son interview avec je l'espère du Off...

Merci Laurent de nous avoir fait partager ce “lumineux“ numineux..

CHF