1 contribution / 0 nouveau(x)
L'AIRE DE RIEN

Bien sur, la journée tombe mal, demain.

Les papas aficionados ne peuvent pas tous s'échapper pour aller “aux toros“.

On ne peut rien prédire, bien sur, mais quand on entend les organisateurs à peine trentenaires se battre comme ils le font en ayant pris en main leurs arènes, on espère vraiment que le lot sortira bien, et que la journée sera belle.

Comme j'ai déjà dit ce que je pensais des toreros je n'y reviendrai pas.

Coincé que je suis, je ne pourrai y être.

Suerte jeunes Aturins.

CHF