1 contribution / 0 nouveau(x)
le Vaillant et les Valdellan

A tous ceux qui essaient depuis hier de nous vendre la très mauvaise course de Cebada Gago d'hier, et tout le tralala qui va avec...je dis, venez voir les Valdellan, des toros poisons et surtout deux tercio de piques dont l'un nous a rappelé les grandes heures de Vic. Et comment ne pas avoir une pensée émue envers Jean Jacques Baylac le “découvreur“ de cet élevage en reconstruction?

Que le petit (tout petit) mais immense torero Cesar Valencia, se soit fait blesser en essayant d'abréger sa seconde faena, épuisé qu'il était n'est pas étonnant. 20 ans, à peine matador de toro depuis Janvier seulement, il en faut du métier et du courage pour se fader des tios pareils..

Des toros a trois piques, superbement données, laissant le toro indemne, donc, bien placées pas carioquées et données dans le morillo, mufle fermé, les Valdellan sont sortis dans l'ensemble (deux toros importants, deux moindre et deux toros moins engagés) forts et vicieux de ces toros qui apprennent aussi vite que celà soit possible.

Il fallait du coeur et les deux oreilles (dont une après blessure donnée au péon de confiance) en valaient mille de celle donnéepar ailleurs tout comme la vuelta donnée à un immense toro qui n'a jamais rompu, blessant par usure le formidable César qui nous en rappelle d'autres.

Ce fut une de ces matinées ou l'on est heureux d'être aficionado.

Un pur bonheur

Cet après-midi, les Escolar Gil

au menu magret, et amitié.

la fête redevient belle

CHF