1 contribution / 0 nouveau(x)
Lievres et lapins....

Lievre a la royale et lapin de Garenne ….

Prenez six torito, deux stars, trois organisateurs, une banda , un excellent orchestre, un président pas regardant… mettez les torito en place, picotez les…..ils ne doivent pas s’agenouiller, mais tête baissée quand ils tirent la langue, faites les passer au pico, vers le haut, en prenant des poses….écoutez jouer l’orchestre du Johnny, du Barbara Et autres dès la première série….laissez tomber un ou deux mouchoirs, faites jouer la banda avant, pendant et des l’arrastre du toro…cela évitera d’entendre les sifflets….

Ponce deux oreilles (pour les poses) Castella deux oreilles pour deux séries pieds joints…

Dolores Aguirre (caution toriste) six toros probablement de six magasins différents, deux avec du caractère…quatre baudruches, et trois au moins, bien coiffés, pour leur présentation…scandale évité, public de plage en sa majorité, musique (excellente) mais omniprésente, y compris quand les toreros se font désarmer…une actuation de Chacon, non récompensée, Pepe Moral choisi (sic) par les abonnés (ceux que je connais donnaient d’autres noms… ??) prend une oreille non demandée….donc celle de la présidence malgré des faena et épées données de St Pierre du Mont.. Et le petit Leal a qui on a donne sa chance avec un torito genre vache sacrée du Gange…qui se rate deux oreilles (sic) pour une épée donnée au sous-sol de la maison, courageux mais très limité, il avait un toro a béret de guerre noir 39/45 c’est a dire collaborateur…. RAS sinon Chacon et la despedida du chef Michel Cloup…excellente prestation (j’y ai des copains) de la banda :(les Faïences de Samadet) hélas intempestifs on a eu tout le répertoire festif de Joe Dassin…mais surtout ordre de jouer…et pour sûr que ca bat des mains, ca chante et rigole…sur un plan taurin ils auront tout de même entendu quelques sifflets…dans les minuscules plages de silence..

Finalement Callejon, hilare, heureux…public mitige et grosse déception toriste…la spectatrice qui demande de la fermer a qui demande des toros, en a marre de la musique, ou encore siffle une baudruche…c’est vrai quoi…ne gâchez pas le plaisir de ceux qui en prennent avec vos considérations taurines…puisqu’on vous dit qu’ici c’est la meilleure feria…ou est le public, averti, sérieux et néanmoins festif ?…disparu parti ailleurs…puisqu’on vous dit que c’est génial…c’est que ca l’est….

Petite Madeleine, loin des annonces triomphalistes annoncées…mais tout et tous sont sous contrôle…

Allez sortez le lapin de sa cocotte, il est cuit a point…les ingrédients sont les bons….oui, oui, j’ai bien dit le lapin…car le lièvre a la royale est bien à la carte…mais ça, mon bon monsieur, c’était avant (du temps où je mettais la main dans la main calleuse de mon grand-père, pour aller voir des toros, pas un concert, pas de l’édulcoré, pas du retouché, pas du triomphe annoncé)…le lièvre avait un gout fort, âpre, mais après des heures de cuisson il prenait toute sa saveur…

Je pense sérieusement que je ne reviendrai plus dans cette arène, pour un grand moment, car sur un plan taurin, on nous prend vraiment pour des lapins de garenne de trois semaines……j’attendrai donc que des gars du cru (il en existe dans quelques ruelles Montoises et dans quelques véritables penas taurines) reprenne la main un jour. Et que désossé, pétri et farci le Lièvre a la Royale reprenne place sur la carte en plein jour, en lieu et place du lapin de garenne a la Marie François….

 

CHF