1 contribution / 0 nouveau(x)
Magic Circus

Le “Magic Circus“ d’Olivenza  a été à la hauteur de ce que l’on en attendait.

Triomphe de Ponce, Triomphe de Talavante, et un régal à la cape du señor Morante de la Puebla…

La trouille quand Paquirri se fait arracher la taleguilla…Sans conséquences.

Voilà.

Ca, c’est fait …

 

Le calendrier s’organise peu à peu, bon an mal an, avec discrétion pour certain à grand coups de klaxons pour d’autres…

 

Nul doute qu’il y en a trois, qui aujourd’hui, mettent la barre plus haut …Fandiño qui probablement sera regardé par le monde entier, et qui je l’espère triomphera, juste pour qu’il lance sa saison et qu’il continue à provoquer les toreros hyper installés, comme il le fit l’an passé.

En têtard, en solitaire, avec l’ascèse qu’on lui connaît.

 

Dans un autre genre, Manzanares sur lequel probablement, ses ex collègues du G machin chose ont jeté en vrac l’anathème, une Fatwa, et le mauvais sort qu’il sied de jeter du côté de Triana, quand les lunes s’entrechoquent. C’est que le magnifique a fait un pied de nez aux collègues en répondant favorablement à Séville, et en ne cédant pas aux injonctions du FIT.

 

Le troisième, c’est Castella qui vient d’annoncer qu’il prendra deux des six Adolfo Martin, en compagnie d’Urdiales, et Escribano, durant la San Isidro.

C’est une très bonne nouvelle pour l’aficion Française qui n’en finit pas de ne pas comprendre Sébastien.

Il faut avouer que celui-ci “oublie“ de triompher en France. Je ne parle pas des conventions de Béziers, mais ailleurs…Pourtant ceux qui étaient à Bayonne l’an passé se souviennent d’un triomphe majeur, sans véritable répercussion par la suite.

On le sait bien, nul n’est prophète en son pays.

Sébastien sera deux autres fois aux cartels Madrilène, Madrid qui le considère comme un des très grands toreros de la planète.

 

J’en connais un paquet qui vont pousser des cris d’orfraie, et le mage alors ??

Qui ?

Ben, José Tomas. Aguascalientes ?

Ah oui… ??

Ben oui, je blague, je provoque, faire monter en moutarde les copains tomasistes.

Bien sur que tout le monde va avoir un œil sur ce qui se passe là bas, mais quel œil ?

D’abord, celui du voyeur, tout le monde se souvient de Navegante…José Tomas finira-t-il son dialogue ?

Et derrière lui, FIT ou pas FIT ?

Les Tomasistes disent qu’ils s’en moquent, que José Tomas Torèe quand il veut, ou il veut.

Les détracteurs disent qu’ils ne veulent pas le voir mourir en piste, même là bas au Mexique.

Pour les jeux magiques du Cirque.

CHF