1 contribution / 0 nouveau(x)
Mea culpa maxima culpa.

Dans le pseudo psychodrame qui se joue au Moun, ce matin on pouvait lire dans la presse que Victorino voulait laver son honneur. On lisait également que dans la foulée Marie assumait tout (même si rajoutait-t-elle) elle n'est pas seule dans le fiasco, qu'il y a d'autres responsables et en tout premier lieu, Victorino Martin....sic

Ça n'est pas tout à fait vrai...

Si elle est coupable et elle l'est réellement Marie Sara est la première coupable et non pas celui qui vend, à moins qu'il n'ait pas répondu au cahier des charges...Le ganadero est coupable peut-être d'avoir fourgué un fond de tiroir..certes.mais quid du veedor, et de ceux qui vont au campo en Hiver au printemps (ça nous est seriné tout le temps dans la presse...avec images à l'appui de pseudo companeros, vêtus de campo, et se la jouant aventuriers...)

Alors ou sont les autres?, la fameuse cour des Paons? Silence radio, plus de son plus d'image...c'est rare....

Le plus intéressant de l'article résidait quand même dans la réunion ou allaient être convoqués tous les clubs taurins de la ville, car dit Marie, “nous sommes une même famille“ sic.

Je me rappelle des promesses de consensus avec les penas et clubs taurins prônés lors de leur arrivée, ça n'avait pas duré longtemps, car le modèle Nîmois mis en place ne seyait pas à quelques uns de ces clubs...alors ouste plus de discussion circulez....

A lire les difficultés à avouer leur “faute“ j'ai des doutes quand à l'équipe en place sur la qualité des échanges....mais pourquoi pas...il va falloir poser de vrais dossiers, de véritables discussion et surtout entendre et non seulement écouter...

En attendant, la focalisation sur la Victorinade occulte l'indigence de l'ensemble de la féria, et ça il faut le dire n'augure quand même pas grand-chose de bon CQFD car si la faute est majeure, elle ne réside pas que sur le dernier sobrero...

CHF