1 contribution / 0 nouveau(x)
NICOLAS FRAILE

Nicolas Fraile s'est éteint, à 77 ans. 

Le campo Charro est en deuil, et nous ne pouvons que nous associer à la peine de la famille Fraile.

Sur un plan purement taurin, les Valdefresno ont eu leur heure. Les figuras aimaient se frotter à ce mélange de sang Atanasio Fernandez et Lisardo Sanchez...les différents mélanges opérés (on a parlé de Murube) ont modifiés l'attitude des toros salmantins. Nobles mais avec des réactions surprenantes et toujours cette pointe de bravoure maintenue qui éloigna peu à peu les délicats toreros de “chiffonnade“.

Que ce soient les Valdefresno, ou encore les Puerto de San Lorenzo, leurs frères de sang, leur comportement apporte toujours un certain moment d'émotion et la visite au campo donnait une image de toros bas et puissants, qui “vous regardent dans les yeux“..

Ce que feront les successeurs de Nicolas Fraile, personne ne le sait?

Mais ce qui est certain c'est que sa mort marque la fin d'une époque, il était un des derniers éleveurs “à l'ancienne“..

Nous verrons ce que nous réserve l'avenir et ce que deviendra cet élevage des plus reconnus face au marché actuel, que Nicolas Fraile lui, refusait...

Il le paya, comme d'autres, par la défection des décideurs et des toreros figuras...mais ne céda pas.

Que Nicolas Fraile repose en paix, dans ces matins de brume épaisse, le campo charro doit être un peu plus triste que d'habitude, et les mugissements des Valdefresno plus lugubres...

CHF