Quelques regards sur la Feria Pascale d'Arles 2006

Dimanche 16 avril 2006 en matinée - ¡ Una novillada para el recuerdo !

.........6 novillos d'Antonio Palla pour Manuel Jesús Pérez Mota, Mehdi Savalli, Marco Leal.

.........Beau soleil, temps agréable, deux tiers d'arène. Bon public en majorité. Les absents ont eu tort !

.........Les Antonio Palla ont fait mieux que confirmer les espoirs qu'avaient fait naître leurs frères combattus le 12 février à Samadet. Une véritable révélation ! .........Lot très homogène de six novillos pas trop gras, jolis, bien présentés, "encastés", braves, mobiles, nobles sans mièvrerie, mettant la tête, répétant... novillos de rêve ! .........Devant eux des jeunes gens décidés, allègres, remplis de saine émulation. .........Indiscutable triomphe partagé par les novillos et les trois novilleros... novillada de rêve !

.........Autre révélation, le jeune Gaditain, Pérez Mota. Une technique affirmée, une sûre fermeté, beaucoup de domination, le tout accompagné d'un élégance innée et d'un goût exquis. .........Son premier novillo reçoit une forte pique puis une seconde, imposée par la présidence, où il révèle sa bravoure en partant de loin. Bravo Président ! .........Excellentes banderilles rapides. ........."Brindis" au public. .........Après une entame par statuaires allurées, Manuel Jesús torée avec intelligence courant bien la main à droite et à gauche, sachant donner la bonne distance et laisser respirer l'animal. Adornos bienvenus avant un pinchazo engagé suivi d'une entière contraire et concluante. .........Applaudissements au taureau, une oreille majoritairement demandée, vuelta très fêtée, la matinée est bien lancée !

.........Mehdi Savalli reçoit le second en enchaînant quelques afaroladas de rodillas près des barrières. En prévision d'une suerte de banderilles éprouvante, ce novillo reçoit une seule pique rechargée. .........Au quite, Mehdi invite Marco Leal à toréer de cape por colleras. Cette suerte spectaculaire à base de navarraises parfaitement synchronisées et allègrement menée soulève l'enthousiasme du public. .........Ils alternent aux banderilles se partageant la dernière paire en clouant chacun une banderille al violín et al relance. Tempête sur les gradins ! .........Bonne entame par derechazos en redondos. C'est moins évident à gauche. Une entière en bonne place. Une oreille demandée par 50 pour 100 du conclave. Mais personne ne la proteste. Vuelta très applaudie. Le novillo avait été applaudi à l'arrastre.

.........Encore une révélation, Marco Leal. C'est sa première novillada piquée et il ne va pas louper le coche ! Nous l'avions vu vaillant mais un peu brouillon en non piquée. Un séjour hivernal en Espagne lui aura fait beaucoup de bien ! Complète métamorphose, il est bien dans son sitio, parfaitement assuré. Il montre une maturité tout à fait surprenante pour un garçon qui n'aura 17 ans qu'en septembre prochain ! .........Son premier novillo pousse sur une première courte et unique pique dont il sort seul. Une partie du public demande son changement. "Vous ne le voyez pas, Président, qu'en plus d'être afeité, il est faible" lance un spectateur à l'organe tonitruant. Le Président ne fléchit pas et la suite lui donnera raison. .........L'animal sans broncher va supporter un tercio de banderilles intense, la répétition de ce qui a été fait au précédent de Mehdi, toujours pour la plus grande joie du public. .........Brindis à ses anciens condisciples, les jeunes élèves de l'école taurine d'Arles. .........Le novillo, que certains avaient trouvé chancelant au premier tiers, est infatigable à la muleta. Marco l'entreprend par derechazos "templés" suivis de naturelles du même tonneau. Le jeune garçon torée a gusto et avec beaucoup de décision. Ce toreo sincère et profond porte sur le public. .........Une excellente estocade libère deux oreilles. .........Curieusement le président sort le mouchoir bleu et ordonne la vuelta al ruedo. Ce novillo n'avait pris qu'une mini pique ! Le travers qui consite à ne retenir que le comportment des cornúpetos au troisième tiers s'accentue ! Une bonne partie du public proteste la vuelta. C'était pour donner une leçon à ceux qui avaient demandé son changement expliquera le Président au cours d'une tertulia après la novillada. On ne lui en demandait peut-être pas tant !

.........Le 4ème novillo est bien fait et exhibe de belles cornes. Il pousse fort lors d'une première pique et le président en exige une seconde au cours de laquelle il pousse encore très fort confirmant sa bravoure. Bravo Président ! .........La cuadrilla de Pérez Mota, toujours excellente, banderille à nouveau vite et bien et le banderillero Javier Andana est amené à saluer. .........Le novillero "brinde" à Alain Jalabert et Alain Lartigues. Puis il entreprend un très bel ouvrage, alternant sous la musique de magnifiques séries des deux mains avec beaucoup de domination. Dès que le novillo commence à se réserver, il va très opportunément chercher l'acier et met une magnifique entière en bonne place d'effet immédiat. .........L'animal sera applaudi. 2 oreilles à Pérez Mota qu'il faut absolument revoir !

... .....Mehdi Savalli attend le cinquième bicho a porta Gayola et poursuit par encore trois afaroladas de rodillas puis par lanzas spectaculaires et de haute fantaisie. ..... ...Une première pique trasera et la deuxième encore obligée par le Président. Marco Leal signe un beau quite par trois véroniques et la demie d'exécution parfaitement classique. ..... ...Mehdi cloue une paire de banderilles à reculons, une de poder a poder et la troisième al violín. L'ensemble très athlétique et d'assez bonne facture. ..... ...Il brinde à sa mère. .........Début par cambios qui déclenchent la musique. Suite baroque et prenante, quelques coups de torchon vers la fin, un ou deux désarmés mais toujours beaucoup d'entrega et de transmission. .........Une entière dans tout le haut. Le novillo meurt avec "caste" et sera très applaudi. Deux oreilles pour le novillero.

.........Marco Leal reçoit remarquablement le dernier novillo à la cape. L'animal pousse fort sur la première pique et se rue sur la seconde en partant de loin et avec allégresse. Il en aurait certainement mérité une troisième. .........Marco banderille bien puis "brinde" au public. .........Faena valeureuse parce que le novillo n'est pas un bonbon et se défend. Marco le "double" excellemment par le bas puis administre de longs derechazos en courant bien la main. C'est plus difficile à gauche où il se fait désarmer, mais il a le pundonor d'y revenir, même s'il est encore désarmé. .........Deux pinchazos en s'engageant, puis une profonde estocade contraire. Descabello au troisième essai. Le novillo est très applaudi. .........Le manque de réussite rapide à l'épée fera perdre l'oreille mais le jeune novillero accomplira une vuelta particulièrement applaudie.

.........Les trois toreros et le mayoral sortiront a hombros.

.........Cette novillada marque le point culminant de la feria d'Arles 2006. Elle ne s'effacera pas de la mémoire de ceux qui ont eu la chance d'y assister.

.......Voir le repotage vidéo de Corrida Tv