1 contribution / 0 nouveau(x)
PALHA

Szabo crache sa “pipa“ il éructe. “ Marre…. tu as vu…des cartels de m….“ et des triomphes à mourir de rire.

Des types plus profilés que la DS de mon oncle Ramon, que celui là, je te le dis il a trafiqué avec la “phalange“ ce salaud, et des toritos du nunez de cuvillo, du Domecq du Solis et tout le reste…

Moi je retiens deux choses, José Tomas à Madrid avec des “Adolfo“, je lâche tout et j’y vais en courant.

Et la mort de Palha.

  • Oui, tu as raison bien sur, je l’avais rencontré un soir je crois que c’était à Bilbao du temps ou les corridas ..
  • Pfttt crache-t-il..
  • L’homme était exquis, ses toros des machines à larmes.

Le F des Palha a fait trembler quelques toreros assez désargentés, ou affamés pour se croiser face à eux.

Mon dernier souvenir a été à Vic-Fezensac une concours, c’est drôle parce que ils seraient bien inspirés d’en remettre un..cette année, en souvenir, un peu.

Je me souviens celui là avait soulevé le cheval et l’avait déposé sur la talenquère, il avait fini ex æquo avec un Victorino, ou second…mais quelle force, quelle puissance.

Ca, c’était du toro, comme jamais les protégés du mundillo n’en croiseront jamais.

Et Céret, je crois que c’est à eux encore que l’on doit cet élevage, ils ont été les premiers à le présenter, après, ils les ont répétés quelques fois.

Mais je t’en fous, aujourd’hui, il y a un autre Palha, du toutou d’élevage, et ça joue sur le nom…les vrais eux ils restent au campo, je ne donne pas cher de l’élevage.

  • Noirs et blancs, comme tes joueurs de rugby que je n’y comprends rien à ce jeu, des robes colorées, mais les noirs et blancs c’étaient les plus terribles hein ?
  • Tu as raison Szabo. Tu prends un autre café.
  • Non, je file, j’ai rendez-vous avec un type, un du nord qui vient de s’installer là. Tu as pas intérêt à lui parler toros à celui-là..il déteste ça…

 

CHF