Le 15 mars dernier, Jean-Yves Blouin a remis à Richard Millian un chèque de 500 Euros, à l’occasion du passage au Club Taurin de Paris du maestro directeur de Adour Aficion.

 

Comme il l’avait promis lors de la sortie de la première édition de son livre « Introduction à la corrida », il remet l’ensemble des recettes encaissées aux écoles taurines françaises.

Fin 2015, début 2016, 2000 € ont été remis à 4 écoles taurines (Adour Aficion, Nîmes Catalogne, Ecole taurine d’Arles, Ecole taurine de Béziers, 500 € chacune).

Aujourd’hui ce sont à nouveau 500 €  qui vont être remis à chacune de ces 4 écoles taurines et 500 € à la nouvelle école d’Arles.

Selon les dires de Richard Millian, cela représente environ 10% de son budget annuel.

Ce chiffre montre combien les jeunes qui veulent s’engager dans le toréo et perpétuer une de nos plus belles traditions doivent consentir d’efforts et mobiliser les ressources de leurs parents. En tout état de cause, outre les frais de transport et d’hébergement, la location d’une vache pour l’entraînement des jeunes toreros revient à quelques centaines d’euros et l’achat d’un toro tué dans la plaza de l’élevage atteint ou dépasse le millier d’euros !

La vie n’est donc pas facile, même si les écoles taurines peuvent bénéficier de l’aide des municipalités organisatrices de manifestations dans le cadre des férias (par exemple en assurant la location des vaches lidiées par les jeunes) ou par subventions directes, mais toutes n’en bénéficient pas loin de là. Pourtant, outre leur rôle formateur en tauromachie, ces écoles inculquent aux jeunes qui s’y engagent une discipline de vie et une rigueur que pourraient leur envier bien des générations.

A ce jour un peu plus de 400 livres « Introduction à la corrida » ont été vendus (plus une centaine en cession gratuite) les sommes récoltées avoisinant les 4000 € et le livre est toujours disponible chez le diffuseur, les éditions Cairn et sur Internet notamment à la Fnac et chez Amazon.