1 contribution / 0 nouveau(x)
Questions Catalanes

QUESTIONS

 

Etant abonné à Céret, et à la newsletter de l’ADAC, je suis avec intérêt les péripéties catalanes, puisque l’on m’informe de tout ce qui se trame là bas, que l’ADAC en soit remercié.

 

Ainsi, je sais maintenant que tous les toros ont été embarqués, ils ont été montrés en vidéo, et en photo pour l’embarquement.

 

A ce jour aucune photo, ni vidéo du débarquement.

 

Connaissant la propension du bétail brave à se bagarrer dans les corrals, l’aficionado s’interroge toujours sur les possibles blessures des toros avant leur sortie.

 

Ainsi, à Céret, un petit panneau posé sur le mur du concierge des arènes nous explique les derniers remous, et les changements effectués, le jour de la course.

Les annonces micros se font aussi.

Car si l’on admet les changements, ils doivent être dûment justifiés, et expliqués en temps voulu.

Rien n’est plus irritant que de devoir deviner quel toro n’est plus là, remplacé par qui ou quoi, comme cela arrive bien trop souvent, quand vous êtes assis dans l’arène.

 

Qu’on le sache, l’aficionado n’est pas dupe, et encore moins idiot, malgré ceux qui voudraient le croire encore dans, et hors du mundillo taurin, ou encore chez les antis dont les déboires juridiques des uns et des autres ont considérablement calmé les ardeurs.

 

Donc, je viens de me fendre d’un petit mail à l’intention de l’empresa de la ville d’Arles, qui m’explique tout bien, comment ça va être formidable à la féria du riz.

Ma réponse laconique, j’aime beaucoup Juan Bautista,  et son, nouvel, un contre six, je ne nie évidemment pas la beauté des décorations de l’arène, Loren, Lacroix et les autres, mais je viens en substance pour les toros et les toreros.

Donc m’ayant servi deux miuras et demi contre six prévus, durant la féria pascale, sans explications ayant l’impression de m’être fait couillonner sérieusement, je préfère rester chez moi.

J’attends leur réponse, si réponse il y a …

 

Revenons à Céret.

J’aime Céret, parce que Céret reste authentique jusque là.

L’ajout d’une corrida m’a fait m’interroger sérieusement, est-ce nécessaire ?

Est-ce intéressant, sur un point de vue taurin ?

Une corrida de plus, est-ce un prétexte pour amortir financièrement, avec du bétail de seconde zone, et des toreros “chulos“ ?

Je ne sais pas.

 

J’aime Céret, je regrette encore de ne pas me “lever“ pour l’hymne Catalan, pas plus que je ne me lève pour le “Coupo Santo“, ou le “Se Canto“ ma république étant une, et indivisible, mon hymne national est la Marseillaise, désolés les amis.

Je respecte scrupuleusement silencieux, la musique, mais assis, et j’aimerais bien, aussi, par exemple qu’elle joue la “marseillaise“ le 14 Juillet, après tout hein ?

Et pas me faire enguirlander parce que je ne me lève pas.

Je n’aime pas les régionalismes si ils sont exacerbés (et en matière de corrida on a vu ce que ça a donné à Barcelone et les conséquences taurines, et d’argument pour ceux qui ne nous aiment pas) et je suis contre le pipaïre de Mont de Marsan par exemple (même si je suis montois).

Ensuite je respecte le fait que l’on se revendique d’un lieu, d’une région, mais sans trop d’ostentation.

Beaucoup trop de gens de pays taurins, ferment leur porte à des aficionados d’ailleurs, qui quelques fois en savent dix fois plus long, et sont plus aficionados que des prétendus locaux.

Je me souviens de ce New yorkais penché vers moi, me disant tout bas : ne croyez vous pas qu’il aurait dû travailler d’abord à mi hauteur et qu’il a baissé la main trop vite ?

Le toro pendant ce temps tombait.

Bien vu.

Bon allez, je vous aime bien, amis catalans même si j’ai quelques côtelettes qui se souviennent encore du stade Aymé Giral.

 

Mais bon, revenons à nos toros.

 

 

Donc je suis heureux de voir le mano à mano taurin, du quatorze Juillet, ça, ça a vraiment de la gueule, mieux qu’une concours, j’en salive d’avance, et j’espère que les toreros et leur cuadrillas présents exécuteront une super lidia pour que tous les toros soient mis en valeur.

Petit hic je crois que seulement trois et trois ont été embarqués, et si il arrive un souci, ça se passe comment pour les sobreros ?

 

Autre question, que vient fiche Frascuelo, le 13 dans cette galère, à 66 ans, avec le petit ruedo qu’est celui de Céret, les toros reviennent vite et fort.

Je sais bien que le Pana sera présent en France, que Joselito a toréé de nouveau et avec quelle classe, mais franchement cela ressemblait plus à un festival qu’à une corrida.

Là, on parle toros, tios.

Quels recours aura-t-il physiquement, car je suis sur de sa technique et de sa classe, mais si ça se passe mal ?

Un torero a-t-il un âge limite ou au contraire ?

 

On m’a dit que c’était une promesse faite au delà des nuages, alors cela reste respectable, mais j’avoue être à la fois intrigué, et curieux, mais aussi dubitatif ?

 

Autre question, David Mora ne torèe pas à Pampelune, donc il ne devrait pas être rétabli pour Céret non plus.

Ou alors je n’y comprends rien ! C’est possible diront ceux que j’insupporte.

En attendant qui pour le remplacer ? Au cas ou ?

Et si il venait, sur une jambe ?

Ne sait-on rien encore ?

 

Plein de bonnes questions, non ?

 

Bon en attendant, on finit la semaine, mais il me tarde car les affiches Cérétanes me plaisent dans l’ensemble, et depuis le début de saison, nous avons vus quatre ou cinq lots intéressants dans différents endroits.

Alors à Céret, vous pensez…

 

CHF