La Fédération des Sociétés Taurines de France, créée en 1910, est la plus ancienne des associations françaises de clubs taurins.

 

 

Céret 10 juillet 2005, le Président Roger Merlin
remet le prix "Tio Pepe" à Alain Bonijol.

Régie selon la loi sur les associations du 1er juillet 1901, elle regroupe aujourd'hui 70 clubs taurins de toutes les régions françaises et de Bruxelles.
Son objectif est de lutter pour le maintien de l'éthique de la corrida, pour l'intégrité du toro de combat et la défense des intérêts des aficionados.

Au cours de son histoire, elle a toujours défendu la reconnaissance de la corrida et c'est à son initiative qu'a été déposé le projet de loi qui a rendu les courses avec mise à mort légale dans les régions de tradition (loi du 24 avril 1951, renforcée depuis par la jurisprudence).
La F.S.T.F. a aussi été à la base de la création de l'Union des Villes Taurines de France (U.V.T.F.) et du Règlement Taurin Français.(Ce règlement figure dans son intégralité sur ce site)
Depuis sa création, elle organise un congrès annuel (3me week-end d'octobre) qui rassemble les clubs fédérés.

 

Au cours de ces dernières décennies elle a :
- fait procéder à des saisies de cornes de toros qui paraissaient douteuses;

- soutenu des aficionados qui ont fait valoir leurs droits de public taurin devant la justice au détriment de certains organisateurs;
- créé et décerné pour chaque temporada le Prix "El Tio Pepe" pour rendre hommage à l'illustre revistero, en reconnaissant une personne physique ou morale qui oeuvre dans le sens des principes tauromachiques adoptés par la Fédération;
- créé un tract d'information distribué au public des arènes pour l'aider à juger du bon déroulement de la corrida;
- créé le mouchoir violet pour permettre au public de manifester sa réprobation lorsque l'éthique de la corrida n'est pas respectée;
- participé à la création de l'Observatoire National des Cultures Taurines (ONCT) dont elle est une composante;

- créé le Corps des Présidents et Assesseurs de Corridas (CPAC)

Elle entend poursuivre en rassemblant les aficionados, en s'associant pour une défense commune avec les autres entités taurines, en favorisant l'éducation taurine du public et la transmission des cultures taurines aux jeunes, en exigeant l'intégrité du taureu et l'éthique de la corrida.