Q4 Résultats bruts

Pour les questions à choix multiples, les réponses sont classées par ordre décroissant du pourcentage de citations.

Les commentaires faits en zones de textes libres ne sont pas inclus. Pour consulter leurs résumés se reporter au document « Restitution » du questionnaire.

 

 

Identification des répondants : 375

Moyenne d’âge 60 ans

17% de femmes

71% d’amateurs/spectateurs, 19% de bénévoles, 11 (3%) professionnels, 5 élus

74% membres d’une association taurin

98% d’amateurs de corrida, 36% de course camarguaise et de fêtes de rues et jeux taurins, 30% de rejon, 15% de course landaise, 13% de recorte.

 

 

  1. Sélectionnez dans la liste suivante les causes des difficultés rencontrées par les jeunes pour accéder aux tauromachies :

-Les jeunes se sentent exclus des tauromachies dont il juge le prix trop élevé (cité dans 64% des questionnaires)

-Ils sont de plus en plus sensibles à la pensée animaliste (61%)

-Ils sont beaucoup trop sollicités par ailleurs (sport, concerts, internet…) (51%)

-Les tauromachies ont pour eux une image dépassée et dégradée (44%)

-Les jeunes ne s’engagent plus dans l’associatif à l’exception du social, du climat et de l’humanitaire (24%)

-Les jeunes se sentent exclus des tauromachies qu’ils jugent difficiles à comprendre (15%)

 

 

  1. Pouvez-vous citer des actions en cours qui visent à promouvoir et à développer les tauromachies ?

Oui 49% Non 38% Sans opinion 13%

 

Si oui citez lesquelles (texte libre : voir le document « Restitution du Q4 »

 

 

  1. Quelques pistes d’amélioration de nos pratiques en matière de transmission :

 

3-1 Faut-il changer l’existant ?

Oui 88% Non 6% Sans opinion 6%

Si oui comment ?

-Favoriser un accès populaire aux spectacles taurins d’initiation (cité dans 73% des questionnaires)

-Enquêter sur les liens entre la jeunesse et les tauromachies pour mieux évaluer la situation réelle (55%)

-Créer des supports numériques pédagogiques et informatifs : appli taureau, didacticiels, tutoriels… (49%)

-Aller au-delà du rôle traditionnel des clubs taurins dans les domaines de l’initiation, de l’animation, du recrutement (43%)

-Développer les partenariats, les jumelages, les parrainages (clubs taurins, écoles taurines, practicos, associations de professionnels…) (42%)

-Obtenir à nouveau un accès à l’Éducation Nationale (42%)

-Partager les différentes tauromachies au moyen de démonstrations, jeux taurins… (38%)

-Créer et développer des écoles d’afición (29%)

 

3-2 Comment favoriser l’accès des jeunes et des étudiants aux tauromachies ?

-Généraliser les offres à prix réduits pour les jeunes/ tendidos jeunes (cité dans 90% des questionnaires)

-Faciliter l’accès des familles à tous les spectacles taurins (65%)

-Ouvrir des places gratuites au dernier taureau pour les corridas (58%)

-Ouvrir les tauromachies au jeune public par l’intermédiaire des écoles taurines et des clubs (46%)

-Créer des sections jeunes dans les clubs taurins (35%)

-Créer à leur avantage un abonnement universel à l’année (30%)

 

3-3 Comment informer, éduquer, former le public ?

-Favoriser le tourisme taurin, les sorties au campo avec visites d’élevages, démonstrations… (cité dans 71% des questionnaires)

-Organiser l’accueil et accompagnement des non-initiés dans les arènes (66%)

-Faire distribuer des flyers pédagogiques par les organisateurs à l’entrée (61%)

-Organiser et faire connaître de vraies « tertulias » après les spectacles en présence de professionnels et

des présidents et jurys (53%)

-Créer des applications informatives pour iphones, tablettes… (52%)

-Exploiter le rôle pédagogique des présidences en expliquant certaines décisions (48%)

-Créer un média officiel Taureau (35%°

-Créer une boite à outils, un fond documentaire composé de fichiers divers et de documentation pédagogiques (33%)

- Organiser des démonstrations et ou des jeux taurins avant ou après les spectacles (31%)

 

 

3-4 Comment décomplexer et revendiquer son afición ?

-Multiplier les interventions personnelles et des entités taurines auprès des politiques (cité dans 65% des questionnaires)

- Multiplier les interventions personnelles et des entités taurines auprès des médias (63%)

-Définir une conduite à tenir en matière d’actions juridiques et de défense des tauromachies (57%)

-Intervenir sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…) (56%)

-Créer un argumentaire pour la promotion des tauromachies à disposition de tous (49%)

-Promouvoir l’édition des ouvrages taurins et des créations culturelles taurines (46%)

-Occuper la scène en inventant des événements pour faire parler de nous (43%)

-Créer un modèle numérique commun de Centre d’Appropriation du Patrimoine Culturel Taurin à dupliquer dans les grandes villes taurines (33%)

-Créer un logo fédérateur à décliner en banderoles, affiches et autocollants (28%)