9 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
ras le bol de jouer à l'agneau candide

     Ras le bol
Ras le bol de ces cons d'antis mais aussi de la connerie de ceux qui sont censés à la préfecture des Landes garantir le respect de la loi et des libertés et aussi ras le bol d'un angélisme d'une partie de l'aficiion qui croit que tout va s’arranger si on est bien gentil et qu'on ne répond pas aux provocations. Aujourd'hui à Samadet ,les forces de l'ordre ont laissé les sous fifres de Guarrigues passer leur journée à enfreindre la loi en toute impunité.
Ils les ont laissés se positionner entre les aficiionados et une exposition de photos . Il a fini par avoir un contact entre ces voyous (dont le sinistre barbu Cenac spécialiste du saut de camion et de la simulation de blessures )et des aficionados ,dont je fais partie. il y a eu des accrochages et on n'est pas passé loin de faits plus graves. Bien entendu ,les forces de l'ordre ont demandé uniquement aux aficionados de se calmer. A l'issue de la course ,nous avons retrouvé les antis placés entre la sortie de la zone de sécurité et nos véhicules . Les forces de l'ordre sont restées regroupées  laissant des antis en ligne ,positionnés de  manière à  ce que les personnes passent au milieu de leur groupe pour récupérer llesvéhicules  . Quand je suis sorti ,j'ai eu droit aux lazzis de folledingues ,Je leur répond de manière gestuelle car j'en ai ras le bol de ma faire insulter .Je traverse le trottoir .Je suis un homme bien élevé et naïf ,et m'attends à ce que les personnes attroupées ,par politesse ou respect pour mon grand age se poussent et me laissent passer .Que nenni ,pire ils pensent que ma frêle carcasse passera dans un intervalle de 10 cm.Jaime les défis et je tente l'expérience.Malheureusement les lois de la physique sont incontournables et bousculent deux gugusses qui s'opposaient à mon libre déplacement .Et là comme par miracle ,les gendarmes réagissent en me faisant les gros yeux devant les antis et en aparté ,par la suite en me disant qu'ils me comprenaient mais qu'il ne fallait pas répondre à des gens qui ne sont là que pour provoquer des incidents.Ceci est l’illustration du rôle ambigu que font jouer les dégonflés et les incapables  de la préfecture aux gendarmes .
J'ai vécu Mimizan ,Rodilhan ,et tout le reste .Je suis fier d'avoir fait en sorte que mon déplacement ne soit pas empêché par des gens illégalement présents sur mon chemin.Si l'occasion se représente ,je recommencerai.Ancien pilier ,je sais doser ma poussée (du moins pour l'instant) pour ne blesser personne. Je suis un citoyen libre dans un pays libre et demande à être respecté en tant que tel . Je respecte le doit d'expression ,mais ne supporte pas que l'on me prenne pour un con.
je vais dans la semaine écrire au préfet pour lui dire ce que je pense de son incurie et de l'incompétence d'une partie de ses services. Désolé de ne plus vouloir jouer au gentil aficionado qui tend la joue gauche quand on le frappe sur la droite ,mais j'ai besoin de pouvoir me regarder dans un miroir avec fierté. Et surtout je veux pouvoir continuer à m’assoir sur des gradins d’arènes où des toreros risquent leur vie et me dire que j'ai moi aussi du pundonor et de la veguenza

Ras le bol

Je serais curieux de savoir ce que l'"ON"  donne comme consignes à ces gens d'armes et forces de police censés protéger la libre circulation et les loisirs légaux  des citoyens!  C'est quoi, faire respecter la loi, si ce n'est écarter et mettre hors d'état de nuire les provocateurs? Surtout lorsqu'ils sont des hors la loi récidivistes?

Et ben non, autour des arènes, çà n'est pas du tout le cas. Ici, on nous prend pour des jambons: dans et autour des ruedos. Dans, ce sont les pro de la fiesta cirque, et autour, ce sont les préfets incompétents

Mais également dans la vie de tous les jours, dans tous les domaines. On va par exemple emmerder les automobilistes en les obligeant à ne pas dépasser les 80 à l'heure, ce qui n'empêchera jamais les drogués et ivrognes de continuer à assassiner des innocents, au volant de leurs voitures béliers, pour un tarif dérisoire de quelques mois de prison. Chaque jour en apporte son témoignage.

Autre exemple, et non des moindres: J'ai une amie qui est persécutée par sa voisine, en pleine campagne pyrénéenne, depuis des années, eh bien, c'est elle, professeur de Français retraitée, qui a été mise en garde à vue, déshabillée, à 65 ans, dans les locaux de la gendarmerie, malgré une récente ablation d'un sein. Trainée en justice, et condamnée. Son unique tort: vouloir, seule et contre tous, tenter de faire respecter ses droits. Sa tranquillité et son honneur de citoyenne . Des mots vides de sens, pour ceux qui sont tenus de faire régner la justice.

"Garde à vue", éditions "Jets d'encres", le livre qu'a écrit Josette DASTUGUE, vaut tous les discours sur leur incurie

Ceci dit, cette novillada de porcelaine est-elle justifiée, tauromachiquement parlant?

J'ai l'impression que l

J'ai l'impression que l'aficion se préoccupe plus des trophées coupés que du vrai problème qui la touche ,les antis.
Je dois devenir parano ,mais si on ne se bouge pas ils vont vite prendre le dessus.
Je suis prêt à parier que JPG va s'en tirer face au tribunal de Dax.Il est illusoire de vouloir que  le pouvoir judiciaire se substitue à l'exécutif pour faire régner l'ordre public.Les juges vont soit créer une jurisprudence laxiste (c'est à la mode) soit  faire appel au législatif et là on est mal en ces temps de clientélisme..
On est en plein triangle persécuteur ,victime ,sauveteur. Nous sommes les victimes , mais les persécuteurs (les antis savent jouer la victimisation.
Quant aux sauveteurs ,parlons en.
L'état par ses préfets joue les agents doubles (cf mon précédent post sur l’attitude des gendarmes autour de nos arènes) ,allant au gré du vent en protégeant les arrières électoralistes de chacun. Il n'agira qu'en cas de crise grave ou s'il y est poussé médiatiquement .Là encore on est mal placé.
Notre autre sauveteur ,l'ONCT, prône la passivité et la résignation.Leur cher président renvoie les aficionados vers les préfets et la ministre de la justice pour les réclamations.L'ONCT démissionne alors qu'il est à l'origine de l'incendie .Tout est parti de cette idée stupide d'inscription au patrimoine culturel. Elle a mis les antis en position de victimes ,ils se sont cherchés un nouveau sauveteur ,leurs associations ,qui se battaient surtout sur le plan légaliste autant perdu la face en particulier au conseil constitutionnel. La porte a été ainsi ouverte pour les structures sectaires,  les vegans, qui ont positionné JPG en christ rédempteur du monde animal.
Le mundillo s'en fout ,il est capable de participer à des fausses coridas (Quito)

Pour sortir d'un triangle PSV ,il n'y a qu'un seul moyen.
                Comprendre qu'il ne faut plus accepter les jeux pervers qui se sont mis en place le dire.
                Exiger de l'état que les règles du jeu soient respectées ou faire en sorte de l' y obliger
            et surtout comprendre que  nous devons nous prendre en main et que notre "salut" ne pourra venir que de notre propre capacité à ne pas nous laisser marcher sur les pieds.

Ras le bol

Vaste programme!  Vous vous souvenez du Titanic?

Réponse à M. Thierry Reboul

     Cher Monsieur Reboul,

 

Hé non, Monsieur Reboul, vous n’avez plus le droit d’enclosquer votre vis-à-vis ni de pousser comme une bourrique ! C’est fini tout ça ! Aujourd’hui on se pose gentiment entre premières lignes, il ne faut surtout pas se faire mal. Et pas question d’humilier l’adversaire en le faisant reculer de cinq mètres, en le tordant ou en le faisant monter comme un poireau, surtout pas, nous sommes, Monsieur Reboul, dans une société égalitariste, humaniste et pacifiste. Il n’est rien de plus détesté, en 2014 par nos élites, que la loi du Talion. C’est comme ça Monsieur Reboul. Auparavant, le coup de savate ou le coup de poing étaient « permis » lorsqu’il fallait répliquer à deux types d’agression : la fourchette dans les yeux et le tirage de couilles. Plaisirs désormais inutiles et impossibles dans un affrontement entre aveugles et émasculés.

On vous demande, cher monsieur, de ne pas « provoquer » les antis qui manifestent autour des arènes, c’est comme ça aujourd’hui : si vous leur rentrez dans le lard c’est vous qui avez tort. Il ne faut pas broncher, on nous le serine sur tous les sites taurins, il ne faut – parait-il - surtout pas leur fournir le prétexte d’exhiber devant les tribunaux des certificats médicaux très complaisants. Sachez-le : ces gens sont des professionnels de la provoc, des mercenaires de l’agit-prop, des globe-trotters du fumigène et du bouffeur de flic, vous jouez en deuxième série et eux dans le top 14. Du moins c’est ainsi que nous les dépeignent ceux qui sont censés représenter notre aficion. Comme vous Monsieur Reboul, j’en ai marre des discours de curetons qui nous enjoignent de tendre la joue gauche quand on a pris une poire sur la droite. Notre salut ne viendrait plus que de juges, d’avocats ou de philosophes. Hé bé ! Méthodes américaines quoi : procéduriers en diable et poseurs de fundas à la pointe de nos godasses qui risqueraient de nous valoir la prison si nous nous en servions pour botter le cul de ces fadas. J’en ai  marre aussi de cette manie française de créer des commissions, des observatoires et des conservatoires pour résoudre les problèmes. J’ai horreur des tables rondes et de leurs chevaliers. Nous sommes, aficionados français, d’incorrigibles bavards et brasseurs de vent qui parvenons à faire croire à ces pauvres espagnols que nous détenons l’épée Durandal ou la lampe d’Aladin de la tauromachie. Nous leur en mettons plein la vue avec notre verbiage et ils ont tellement peur de passer pour des ânes qu’ils applaudissent à tout rompre des discours auxquels ils n’ont, en vérité, pipé mot. Et je me rappelle qu’avec un  conde maestrante nous nous sommes étranglés de rire lorsqu’il me racontait qu’il n’avait rien compris au fameux pregon d’un français. Vous devriez fleurir votre discours, cher Monsieur Reboul, de bouquets savants  et de phrases alambiquées, vous en seriez loué et invité partout. Un excellent ami me raconte souvent ce que lui répondait son copain d’enfance Jacques Derrida au sujet de l’incroyable notoriété qu’il avait acquise dans les milieux intellectuels et philosophiques de l’après-guerre, car mon ami lui avouait qu’il ne comprenait rien à ses théories. Alors Derrida, d’un trait noir de ses yeux, se mettait à rire et lui racontait que ses fans n’entravaient pas grand-chose à ses « rébus », qu’ils faisaient « comme si » car personne n’aime être pris pour un crétin. C’était cela en vérité, Derrida « le déconstructeur des traditions philosophiques occidentales, le pourfendeur des vertus ringardes, le héros des hippies américains, le confident de Barthes, le copain de Lacan… ». S’amuser de la connerie des autres, quel plaisir ! Du cynisme ? Même pas. Car la philosophie est avant tout, comme disait ma grand-mère, affaire de raisonneurs et d’embrouilleurs. Et j’ai été longtemps bien assis en barrera pour vous en parler…

Il parait que nous ne gagnerons, mon pauvre Monsieur Reboul, qu’à coups de Code Pénal et de chartes culturelles. Vous avez raison, il faudrait leur rentrer dedans mais avec quelle armée ? Nos armes ne sont plus que  des stylos  et nos armures des robes noires d’avocats.  

Le rugby comme la corrida, cher ami, sont victimes d’un humanisme mou. Nous sommes, nous, pour un humanisme viril comme dirait Nietzsche. Nietzsche ? Où c’est qu’il joue celui là ? Avec un nom pareil, à Toulon sans doute.

JLB   

 

 

un patack, un marron, une prune, une poire, ...

Ah messieurs, messieurs...

Ma nouvelle dentiste l'autre jour me le disait en regardant mes dents...vous avez eu un accident de voiture? 

- Non j'ai joué vingt ans au rugby, mais ça c'était avant....

Oui messieurs, bien sur que ça nous démange de les disperser façon puzzle, et je suis presque sur que l'on y arriverait, seulement dans nos troupes, comme dans les leurs, il y a des fadas, des qui n'auraient plus de limites...ce pourrait aussi être notre cas au moment ou ces types hirsutes, aux yeux écarquillés viennent jusque dans nos sillons insulter nos fils et nos compagnes...alors aux armes???

Oui nous sommes tellement plus nombreux que nous pourrions les cerner façon peau rouge, resserer la nasse en matraquant tout ce qui oserait bouger..oui quand ce petit con blondinet se prenant pour le che me lance un “heureusement que t'as les flics avec toi“, quand je le regarde je vois bien qu'il est pas taillé pour...et puis il y a ces quelques jobards, qui pratiquent le reçu de matraque comme un sport de décérébré...

Oui nous les avons fait les bilans, oui j'ai écrit au préfet, au maire, au commandant de Gendarmerie, aucune répons même pas de politesse...oui, j'ai été insulté et lorsque j'ai dit au type, qu'il me parle de plus loin parce qu'il puait de la bouche c'est bien à moi que le policier s'est adressé en me demandant de rester calme, tout celà sous les quolibets des autres falourds...

Oui j'en ai marre, et oui nous attendons tous que les autorités agissent en conséquence....depuis le début de saison les antis (j'avais bien vu venir le coup l'an passé) s'en prennent aux petites arènes.....

Le fameux JPG qui depuis des semaines dit que c'est pas lui.....on l'attend à Dax...le vilain barbu tombé du camion revenu d'entre les morts...

Alors oui, ça nous démange, oui marre de ne pas bouger...d'aco d'ac alors on fait quoi comment? 

En voilà une question...un paquet de phalange? avec les risques que l'on sait?

Pas certain que ce soit la solution aujourd'hui, tant tout ce que vous dites tient la route..en attendant je suggère le parapluie hongrois, une aiguille qui leur piquerait le cul quand ils sont trop proches..avec ou sans curare..

non?

CHF

 

Soyons sérieux: ils sont sous

Soyons sérieux: ils sont sous la protection des policiers et gendarmes, sinon, ils ne seraient pas aussi arrogants et agressifs. Le gérant de la SARL ONCT n'y changera rien, il aurait d'abord fallu qu'il défende DÈS LE DÉBUT la corrida de TOROS et les AFICIONADOS, plutôt que de leur clouer le bec.

On est dans la merde, et c'est pas un hasard, plutôt un aboutissement logique.

et pourtant

et pourtant si vous saviez  combien m'a été précieuse, pendant mes 20 ans d'arbitre fédéral, l'aide de ces joiueurs qui remettaient gentiment à leur place les quelques indélicats qui profitaient de mon dos tourné (ou d'un mauvais placement) pour tricher

arbitrage

Je n'ai jamais tenu le sifflet, trop dur, trop discipliné, trop carré...mais je sais qu'en temps qu'ancien demi de mêlée (aujourd(hui je jouerais talon) j'étais plutôt merdeux, et fielleux avec les arbitres...quitte ensuite au moment opportun de provoquer l'autre sans être vu (coups dans les chevilles, petit coups de coude,noms d'oiseaux dits  à demi mot ...alors tu parles les antis si je connais leur tactique..

Le problème dans le cas précis qui nous occupe, est que les seuls à transgresser la règle sont bien les antis, et que nous subissons celà, parceque la démocratie impose celà..sinon les pelotons de gendarmerie présents les balaieraient d'un coups en dix minutes et pourraient rentrer painards à la caserne...

Non, il nous faut témoigner, et dire aux édiles et autres responsables étatiques que nous sentons bien qu'il va se produire quelque chose de grave, et que nous pourrons toujours dire que nous savions qu'ils savaient...

En attendant, je l'ai répété mille fois, ce ne sont pas des courriers individuels qui changeront les choses, après Magescq on a entendu des propos locaux disant que le préfet n'avait pas pris la mesure du danger etc...nous devons réclamer la zone de non droit et toute insulte publique entrainer immédiatement l'arrestation dudit personnage...mais ça...aujourd'hui on vous répondra que ce sont des mesures totalitaires et qu'ils ont le droit de s'exprimer...

Invitez les préfets et autres colonels de gendarmerie etc, faites les passer par ou nous passons ( 'idem d'ailleurs pour les taurinos du callejon) quand la femme du préfet se sera entendu demander combien “elle prend pour sucer“, lui se faire traiter “d'empaffé de tortionnaire“..on verra bien si celà durera?

Mais ça, ça n'arrivera pas...

Et je vous parie que seuls les antis seront rassemblés devant le tribunal de Dax lors du passage du silencieux monsieur Garrigues....ce mois-ci....

CHF