1 contribution / 0 nouveau(x)
RECENTRAGE

Décidément, en regardant la dernière novillada du cycle et la corrida d'hier on s'y perd un peu.

Je pense que le codicio à l'appui, les madrilènes nous font un test savant pour voir si l'on connait notre dico des toros Espagnols.

Les lots prévus sont remplacés par des lots venus en renfort qui eux-mêmes sont refusés pour être ensuite changés soit par le premier lot prévu soit par un lot similaire (encaste) mais aux défauts certainement pas meilleurs que les lots prévus, quand ça ne finit pas par un mélange des deux..

Ca rigole et ça pleure au tendido sept, alors que les toreros ont des mines extrêmement désapointées lorsque sortent les invalides ou des toros comme les Fuente Ymbro d'hier.

Les novilleros dont 90% tournent le cul à l'animal ou nous le font à la fresque de la grande pyramide (quel profil) reculant la jambe comme qui vous savez, et mis à part un ou deux nous présentent la même copie ce qui n'augure pas grand-chose de bon..seul peut être Roman (qui prit deux bouchons) tenta un toreo un peu plus croisé avec deux spécimens plus arrêtés, mais ne sut pas s'en défaire par la suite...) donna de l'émotion, alors que le “vainqueur du jour“ s'il y en avait un était Gonzalo Canallero que je pris je le jure pour le clone du Juli (même attitude, même physique, même toro) bref on se dit que la révolution est loin d'être en marche.

Gallardo, qui ressemble de plus en plus à ces têtes de clown qui surgissent des boîtes à surprise accrochés à un ressort, présenta un lot fort inégal, envoyé en renfort d'un lot refusé par les vétérinaires madrilènes (on se demande qui va au campo, voir les toros?) bref un ou deux spécimens firent illusion puis ce fut l'ennui, alors que les trois toreros présents sont plutôt du profil madrilène..

Quelques infos sur une fronde larvée initiée par quelques jeunes éleveurs las, de ne pas pouvoir présenter de toros, et mettant en cause l'indigence affichée par la plupart des lots de renom, se serait faite jour à Madrid lors d'une réunion;

Ecoutés poliment par les organisateurs qui approuvèrent du chef, ils purent donner leur sentiment concernant ce que doit être le toro de combat, loin des canons présentés partout encore cette année dans les grandes férias, et mettant en cause les empresas qui n'écoutent plus personne, on leur laissa entendre qu'ils avaient raison, impliquant que chacun aurait sa chance, peut être...enfin si celà est possible

Leur argument majeur est de revenir à la pluri encaste, et surtout d'arrêter de vouloir faire de toros au trapio défini par leurs origines, des ballons gonflés à l'hélium sans rien dans le moteur...c'est exactement ce que me racontait Juan Sanchez Fabre, éleveur des coquillas, en me disant que chaque toro avait ses propres données, mais dans un registre bien établi...

A voir ce qui s'annonce partout, il y a loin de la coupe aux lèvres.

Ceci étant dit, comme le dit  André Viard dans son édito du jour, le navire tangue et il n'y a plus de capitaine à bord...ainsi à Séville les figuras n'étant pas là, le fiasco affiché l'a été en expliquant que si ils avaient étés là...les choses auraient été différentes, en même temps on sait bien que les lots choisis des mois avant, l'ont été pour elles...alors?

Les aficionados râlent toujours (il suffit de lire ici et là, ce qui se passe) mais celà n'empêche pas Dax de présenter le G10 au complet car il faut renouer avec le triomphe..sic....et on continue à m'expliquer qu'il faut des oreilles et des indultos (ils oublient la queue et la patte)..

Pendant ce temps les antis se fendent d'un bouquin facile à écrire, mais dont le texte devrait être intéressant à lire ne serait-ce que parce que l'annonce de celui-ci impute un tas de défauts aux aficionados, fraudes, tricheries, y compris des “déviances sexuelles“ hummmmm le président du CRAC laborantin sur animal par le passé, et écrivain de livres érotico pornos (dans l'iun desquels il met un gosse témoin de scènes de sexes) lui qui défend ceux-ci des perversions taurines doit être expert en la matière...et donc ce livre devrait apporter son lot de procès si les noms sont cités....et si la mise en cause l'est de façon déviante justement...ce qui ne saurait être un doute..

Bien entendu, il sera dans le Huffington post ou madame Straus khan officie, et peut -être présenté chez Ruquier, le sommet étant que la “censure“ dénoncée par les uns et les autres le feraient interdire..et lui donneraient de nouveau une tribune de victimes ce qu'ils ne sont plus depuis peu..

En attendant, je me replonge dans les textes de Navalon avec un plaisir non dissimulé, et fais mes emplettes dans la petite bibliothèque que vient d'ouvrir le campo charro à Dax (là ou se fait le“plus petit encierro du monde“.) une excellente initiative.

Je prépare aussi pour la caseta soleil (toujours à Dax) une exposition sur Antoñete, avec des tas d'objets souvenirs et une miniconférence sur le sujet durant la féria champagne..

Demain départ pour Madrid, avec pour objectif, Fandiño, Adame et le jeune Vénégas arrivé hier et bien décidé à en découdre....si la valse des toros le permet..bien entendu, et j'attends les Cuadri, et les Adolfo Martin (qui sortent beaucoup cette saison) pour voir dans quel moment ils sont..

CHF