Respect Maestro

 

La dure réalité de la vie s'est imposée ce samedi 17 juin marquée par l'émouvante cérémonie ayant accompagné à sa dernière demeure Marie France, l'épouse de notre ami Marcel Garzelli et par la corrida de competencia organisée par la Junta des Peñas Aturines qui s'est conclue par la blessure mortelle qu'inflige Provechito à Ivan Fandiño.

L'affiche annonçait Ivan, Thomas et Juan devant des taureaux de respect. Ivan avait à cœur de poursuivre la reconquête de reconnaissance entreprise ces derniers mois, Thomas voulait faire montre de ses compétences et Juan cherchait à consolider son récent succès à Madrid.

Que restera-t-il de cette journée ?

De nombreux « quites » ont ponctué la corrida sanctionnant l'émulation sainement entretenue entre les trois matadors, l'un d'eux sera le geste fatal.

Du sang, des larmes et un « monton » d'émotion.

Ironie du sort, Ivan obtient une oreille de Camarito mais surtout Provechito, ce « petit profiteur », a permis à Juan del Alamo d'une vuelta très justement fêtée par les aficionados.

Ivan Fandiño aura été un torero vaillant et courageux qui s'est fait à la force du poignée, il aura été le témoin du parcours parsemé d'embûches pour triompher.

Ayons une pensée pour sa famille, sa cuadrilla, ses compagnons du jour et ses proches.

Ayons une pensée pour Antoine, jeune membre du bureau de notre fédération et fidèle ayuda d'Ivan, il doit être bouleversé.

Ayons une pensée pour les jeunes organisateurs, pour les équipes de secours et de soins et pour la présidence du jour.

La mort sera toujours présente dans l'arène, ne l'oublions pas...