5 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
saint martin de crau

POURQUOI JE SERAI A SAINT MARTIN DE CRAU

 

Ce sera mon troisième déplacement à Saint Martin de Crau, et j’en suis enchanté.

Car en ces périodes troubles, ou l’on nous ressert sans arrêt les mêmes soupes qui se terminent souvent à la grimace, il reste quelques endroits en France ou l’on peut encore espérer voir du toro, et un peu d’originalité.

 

C’est le cas à Saint Martin de Crau, comme à Céret, encore ou Orthez.

Vic à ses débuts, avant que ce ne soit une féria complète.

Ce sont de petites arènes qui ont pour dénominateur commun de tout jouer sur une ou deux courses (bien que Céret s’étende un peu) et sur les lots de toros (de vrais ceux-là)

Cela veut aussi dire que lorsque cela pétarde, c’est triste, mais que c’est un pari que nous prenons, nous, aficionado en conscience. On peut toujours regretter que cela ne fonctionne pas, mais si tout a été sincère alors.

 

Souvent critiqués, on sait les difficultés pour ces places taurines de monter des spectacles toristas.

Car les grandes férias, n’y arrivent pas toujours, même avec des têtes d’affiches reconnues et “bankable“ comme on dit, soit qui rapportent de l’argent.

 

Saint Martin de Crau fait partie de ces places taurines, qui comptent vraiment aujourd’hui, et je crois sincèrement qu’il nous faut être indulgents, car l’équilibre est difficile à trouver pour monter des courses toristas.

C’est pourtant là, que depuis deux saisons sont sortis deux lots de très haut niveau, Les Cebada Gago d’abord, et les Dolores Aguirre ensuite,  peut-être les plus “beaux“ présentés en France l’an passé et ceci est incontestable.

 

Alors, Comment ne pas aller voir les Rehuelga, Santa Coloma, branche Buendia quand on est aficionado ?

Car ou pourrons nous les voir ailleurs, cette saison ? 

Et notre “rôle“ (si tant est que l’on en ait un), n’est-il pas de soutenir ces paris parfois insensés, et les arènes qui osent et leur permettre de travailler avec un peu plus de marge… ?

Personne n’est dans les toros, et même si ce lot ne sort pas bien, il semble (en photos) admirablement présenté. On sait la camade courte, mais la sélection se veut drastique, alors ?

 

Quand aux Dolores Aguirre, le risque de répéter est souvent un danger, mais là aussi il semble que la présentation sera magistrale. Les 21 piques données l’an passé restent en mémoire de ceux qui y étaient, ainsi que le jeu donné aux trois tiers.

Espérons que les toros de cette année seront à la hauteur de leurs frères de l’an passé.

Mais la promesse des “caisses“ présentées, le moral ne se découvrira que dans l’arène, donne à rêver.

 

Bien sur les toreros ne sont pas tous une garantie, et oui, il va falloir qu’ils “se fassent violence“, et bien sur on connaît les limites de certains.

Mais laissons leur du temps, et arrivons avec un esprit neuf.

Et soyons surs d’une chose, le public de connaisseurs, ne laissera souvent rien passer (on l’a vu par le passé) et sera souvent bien plus difficile avec ceux qui se mettent là, qu’avec certains, qui eux, trichent sans arrêt (on l’a bien vu en Arles avec Rafaellillo ou Abellan).

 

Enfin, Saint Martin c’est aussi l’occasion de rencontrer (voir ou revoir) des personnes de même sensibilité, des éleveurs du cru, et des gens de toros (et pas seulement ceux qui en vivent grassement) les copains, et les aficionados de verdad.

 

Enfin, la petite féria, comme je l’appelle, sympathique, avec les gens de la UNICA passionnés de toros et abordables, et une fête peu polluée encore par des visiteurs qui n’ont rien à faire là.

 

Voilà pourquoi nous y serons, sans restriction et que nous en attendons beaucoup.

 

CHF

saint martin de crau

Ce fut depuis que je découvris St MARTIN  mon avis!

La digestion de l'indulto n'est pas facile.

Wait and see! En espérant que c'est vous qui avez raison

INDULTO

Je suis comme mon ami Jean Jacques Dhomps du site contre l'indulto non mérité, c'est à dire un toro totalement exceptionnel aux trois tiers pour celà, il faut en tête un grand toro de respect, un vrai lidiador, un picador intelligent sachant manier les chevaux qu'on lui confie, un sérieux dans chaque coup de cape des peons...cela fait beaucoup...mon dernier coups de coeur pour l'indulto date de Velonero à Vic il y a longtemps, mais il a été trés mal lidié, et mal toréé, le tercio de pique a été grandiose et ce toro n'a pas baissé de ton embistant sur les deux cornes...un immense toro.

Sinon je laisse ça aux figuritas et leurs tiers de toro, mais que voulez-vous, la vie est difficile, pour les petites places et faire parler de soi au niveau international passe aussi (et ne le devrait pas on est d'accord) par ce genre de manipulation, en complicité avec l'éleveur et la presse...

Maintenant, il faut faire confiance sinon comment parler avec les organisateurs et leur dire que ça n'est pas ce que nous attendons, qu'une belle vuelta est mieux qu'une oreille contestée, etc etc...

Je vous le dis, il nous faut avoir un peu d'indulgence, et du sérieux aussi, et parfois laisser un peu parler ses émotions hors partie technique..il est loin d'être facile d'être un aficionado.

Ainsi je n'ai pas répondu à un monsieur rencontré, qui me disait que le dernier toro en d'autres mains aurait été mis en valeur quand je lui ai demandé qui? il m'a répondu Le Juli ou Manzanares...que voulez-vous lui dire? Je n'avais plus le temps.....

Allez je vais à La Crau plein d'espoir, et si je suis deçu que ça ne soit pas par des “trucs“ mais juste parce que la sauce n'aura pas prise.

CHF

Saint-Martin-de-Crau

Ah que oui! Les absents ne demandent que çà! Pour ma part, en témoigne ce que j'écrivais il y a qqs années concernant St MARTIN sur mon modeste blog

Ganaduro? Maquignon! Si

Ganaduro? Maquignon! Si encore il pouvait réfléchir un peu plus sérieusement à son forfait, pour comprendre enfin aujourd'hui le mal profond qu'il a fait à la corrida, à la fiesta brava! Complice des antis! Quand la corrida en sera réduite à une pantomime unanimement condamnée, il se consolera avec son semental parqué dans un zoo?

IMPARDONNABLE!!!