1 contribution / 0 nouveau(x)
sans calculs???

SANS CALCULS ??

 

 

Mes amis mexicains dont je parlais dans mon texte d’hier me l’ont juré : ils n’y sont pour rien.

Si le susnommé Polo court encore aujourd’hui, fuyant la vindicte populaire, notre attention a été attirée sur Miguel Abellan.

Celui-ci souffre de coliques néphrétiques, et ne sera pas au cartel du jour de Las Ventas.

Cela ne me chagrinera pas outre mesure car depuis la fameuse corrida à onze oreilles et une queue de Dax (avec Ponce qui triompha hier) et Morante, je ne l’ai jamais plus revu à ce niveau..(Comme si il avait tout jeté dans cette course)…bref.

 

Las Ventas fait les choses simplement, le calcul est simple celui-là, Joselito Adame est présent alors hop je te l’inclue au cartel, du coup ça rend les choses très intéressantes.

 

Si les toros de Jandilla le permettent, nous devrions avoir ce soir une corrida à oreilles et grands gestes taurins.

A ma gauche Fandiño, qui sort par la porte du prince il y a deux jours, avec la formidable faena donnée à son premier, et cette mise à mort d’exception dont nombreux parlent encore.

A ma droite Joselito Adame, à qui, visiblement le président Polo a volé une oreille de poids, et qui veut triompher.

Pour lui, pas de calcul non plus, il faut prendre l’occasion au vol, et ne doutons pas que ce qui s’est passé le treize doit trotter dans sa tête. Du coup, Fandiño, devient un adversaire de poids.

 

Madrid reste une place ou l’on couronne de succès une épée donnée dans les règles de l’art, et comprend aussi l’art des trois temps de la passe et du point d’interrogation, quand le toro est cité dans le “ventre“ de la muleta, de face et n’est dévié de sa charge qu’au tout dernier moment pour ressortir vers l’intérieur (faisant un point d’interrogation) bref..

 

Je ne sais pas de mémoire si ces deux là ont eu l’occasion de se rencontrer cette saison ?

Mais il est certain que la compétition devrait être belle.

Ils jouent tous les deux dans la même cour, avec les mêmes arguments, et le même toreo d’“entrega“ et de sincérité, de même profondeur, même si Fandiño de par son physique peut peut-être allonger un peu plus la passe.

 

Si ces deux s’y mettent, cela devrait donner une très belle soirée.

 

Quand à BIP BIP (entendez El Fandi) comme les engins de chantiers, les camions ou autres pelleteuses font un bip bip sonores pour prévenir qu’ils reculent, El Fandi passe son temps en marche arrière, pour poser les banderilles, mais aussi lors de ses faenas qu’il ne domine en général pas assez (espérons qu’ils ne me feront pas mentir). Il ne sera qu’un faire valoir au moment des banderilles, mais l’intérêt devrait être ailleurs.

 

Fandiño aura pour lui, les dieux de Biscaye, postés sur la Rhune, et Joselito ceux d’Aguascalientes, ce sera aussi leur bataille

 

Voilà le programme, on en reparle demain ??

CHF