1 contribution / 0 nouveau(x)
S'appeler tous Victor

 

Szabo a le visage fermé ce matin.

Trois, dit-il en tournant sa paille dans la demi coque ou fume un Maté odorant.

Trois déjà, trois de trop.

Les hommes paient le lourd tribut à la passion taurine, Motta, Le Pana, Victor Barrio.

Szabo serre les dents, il est en colère.

Certains lâches ont jeté leur haine viscérale et maladive sur les réseaux sociaux, les insultes faites à un mort qui ne pourra jamais plus ni répondre, ni dire mot.

Des lâches.

Hier à Pampelune, le merveilleux “silencio“, joué de tristesse, une arène de silence.

Même le “sol“ si peu enclin au respect, s’est montré respectueux.

Peu le connaissaient, ne l’avaient même pas vu toréer, mais il faisait partie de la famille.

Szabo, allume sa “Maïs“, il recrache un bout d’herbe.

Il me tend un journal, la France a trébuché hier, au stade de France, c’en est fini de la belle aventure, lui s’en fout il est Espagnol, et il y a longtemps que l’Espagne a remisé sa panoplie.

Ce matin la gueule de bois est partout.

 

Ce weekend, pourtant, c’est Céret, les toros de la peur, et des types qui vont se la jouer pour de vrai, encore…. tout le monde s’appellera Victor, parce que se mettre devant cet animal qu’est le toro n’est jamais anodin, jamais gratuit.

Ici le drame est permanent, et ce “Théatre ou la mort n’est pas jouée“ donne matière à de pseudo stars ou des politiques en mal de voix de faire le buzz.

Que Renaud vienne à Mont de Marsan (il a un album et un livre à vendre) prouve qu’il est toujours debout, même titubant, et qu’à défaut d’embrasser un flic, il viendra faire un doigt d’honneur à tout ce qui n’est pas lui.

Szabo esquisse un sourire, il espère que le club taurin Paul Ricard le remerciera pour son assiduité à faire prospérer la maison.

Que Rama Yade vienne se plonger dans ce milieu lui fera peut-être ouvrir les yeux, et si elle lit les torchons envoyés sur les réseaux sociaux par les animalistes de tout poil, peut être fera-t-elle demi-tour.

Elle, dont les motivations ne peuvent qu’être suspectes puisque forcément politiques.

Roger, alias Anne Galore, réussira-t-il son coup médiatique et du coup mettra-t-il son concurrent à la présidence, dont plus personne ne parle, à terre ?

L’annonce est classique, des bus entiers provenant de toute l’Europe (sic) donc des gens d’ailleurs de nouveau pour nous expliquer comment vivre ici…

J’espère que ni le préfet, ni madame le Maire ne s’en laisseront compter.

Szabo se dit que tout cela bouillonne, il me parle en vrac du Tour de France, des jeux Olympiques, de la rentrée qui sera chaud bouillant…en attendant, il sera à Céret, et au Moun….

Ne serait-ce que pour dire à tous ces gens qui ne nous aiment pas, que la tauromachie est l’une des dernières aventures humaine vraie, et plus moderne encore parce qu’elle touche à l’essentiel de l’humain : La vie.

 

CHF