1 contribution / 0 nouveau(x)
second shot

 

Certes c'est moins prestigieux, et très certainement pas ce qu'en attendait Dorian Canton, mais cet après midi il recevra l'alternative à Villeneuve de Marsan, des mains de Ruben Pinar, avec comme témoin Thomas Dufau.

Les trombes d'eau tombées du ciel ayant inondé les arènes de Lachepaillet et entrainé l'annulation de la corrida d'alternative, avaient jeté un froid sur les épaules de Dorian Canton.

Si l'on en croit Zocato, Dorian s'était enfermé à double tour dans sa chambre d'hôtel, toute la journée, refusant de recevoir la presse, signe d'une extrême concentration ou d'un besoin d'isolement face aux questions que se posaient nombre d'aficionados l'ayant vu ces derniers temps.

Son apoderado et lui-même, s'étant donnés deux jours de réflexion, pour un choix cornélien, soit attendre la saison prochaine, soit prendre l'offre de Villeneuve de Marsan qui voit là de quoi faire un "coup" médiatique et en même temps "profiter" d'un tel évènement pour une arène de cette catégorie....les alternatives et d'autant plus Françaises ne sont pas légion.

On imagine, pendant que le tonnerre et les eaux se déversaient à seau dans l'arène, la tempête sous le crâne du garçon, et la déception qui suivait, puis la décision à prendre...

On peut aussi imaginer qu'entre le public soutenant Dufau et son propre Public venu en masse du Béarn voisin, la corrida devrait bien se passer, voire être triomphale.

Après tout, une arène est une arène, un toro reste un toro, et un président et ses assesseurs... un palco ....

Allez Dorian, suerte les grands bancs ce sera pour plus tard.

CHF