1 contribution / 0 nouveau(x)
Sidération passée....

La violence, la rapidité et les terribles conséquences de la pandémie, ont pris de cours la planète entière.

De mémoire d'humains, il n'y a jamais eu une telle réaction planétaire, un confinement général, qui a bloqué quasiment la planète entière. Les incertitudes qui règnent encore et le fait de ne pas avoir de vaccin disponible, le manque flagrant de l'essentiel pour lutter contre la pandémie, l'information continue, sont des plus anxiogènes ce qui fait dire à beaucoup que les differents sujets auxiliaires deviennent secondaires....y compris la tauromachie...

Le déconfinement promulgué, nous avons mis le nez à nos fenêtres et sur nos pas de porte. Là, commence la litanie des dégâts annoncés. C'est un peu comme après une inondation, on mesure les dégâts à la décrue....

On sent bien que les cris d'alarme, les cagnottes, les tombolas, les appels aux dons se multiplient pour aider l'un ou l'autre. Mais dans cette période, “l'aidant“ potentiel souffre lui-même qui, d'une baisse de salaire, qui, de chômage partiel ou pas et qui, de la crainte directe de ce qui pourrait se passer...C'est probablement le cas pour une majorité d'aficionados, désolés certes de ne pas voir de corridas, mais dont la situation personnelle après cette période n'incite sans doute pas à regarder ailleurs que devant son pas de porte justement....et se poser la question de la sollicitation des aficionados quand le sentiment général est qu'on ne les écoute pratiquement plus...(cf ce qui s'est passé à Mont de Marsan)

En attendant, les grandes manoeuvres reprennent et les stratèges, et les politiques et les faiseurs d'argent, il suffit de voir la manoeuvre grossière (peut être spéculative mais qui a bien pris au niveau média et population) de Sanofi.

L'édito de ce jour nous amène à la réflexion de la capacité du mundillo à se rassembler, UVTF ONC et FSTF pour ne parler que d'eux, des vélleités d'autres à 'inventer de nouvelles sociétés taurines etc etc...et de se retrouver pour faire front commun au delà des égo, des objectifs et intérêts personnels pour créer une véritable ligne de front ?

Il faudra pourtant qu'un jour, l'aficion ne parle que d'une seule voix, consensuelle celle-là prenant en compte tout le monde et y compris le cochon de payant...(sic) afin de mener des actions justes et sincères dans l'intérêt général.

Faudra-t-il attendre encore que les catastrophe s'accumulent et que la branche qui soutient le mundillo, sciée de part en part, cède définitivement, amenant tout le monde vers la chute inéluctable...

Ou il y aura-t-il une réaction d'intelligence saine, le moment de sidération passé? 

CHF