5 juin 2006 - Triste fin de Feria à Vic

.......Lundi 5 juin, six toros de Don Francisco Galache de Hernandinos pour Miguel Abellán, Manuel Jesús "El Cid", Eduardo Gallo

.......Toros trop petits surtout les trois premiers, sans tête, sans forces, à la limité de l'invalidité, noblotes pour certains mais sans charges, tout à fait insipides... Nous touchons au fond !

.......Des trois toreros, Abellán, "El Cid", Gallo, rien à dire porque cuando no hay toros... .......De toute manière le public était au bord de l'explosion et ne voulait rien savoir.

.......La Pentecôte Vicoise 2006 ne restera pas dans les mémoires. Seul le lot de Charro de Len est peut-être à retenir. La novillada fut faible, la corrida concours d'un niveau relativement médiocre, les Hoyo de la Gitana bien insuffisants et les Galache de ce jour tout à fait pitoyables. .......Il pourra nous être objecté que les restrictions sanitaires provoquées par la langue bleue réduisent les possibilités de choix. La langue bleue n'influe pas, pourtant, sur la morphologie et sur l'encornure des animaux. Nous sommes persuadés que les Vicois vont voir ce qu'ils achètent. Pourquoi ne pas choisir, même dans des élevages du second groupe, des taureaux présentant, au moins, du trapío et des cornes ?