Depuis 2002, année du retour des courses de taureaux à Carcassonne, des animalistes plus ou moins locaux y multiplient les manifestations antitaurines, ne se privant pas de les “muscler” de provocations, d’injures, d’actes terroristes caractérisés …

Depuis la fin août 2016, à partir de la feria, des tags en forme de graffitis antitaurins se sont multipliés, souillant aussi bien les arènes que des monuments historiques aussi prestigieux que la fameuse cité médiévale.

Certes, la “Cité de Carcassonne” qui en a vu bien d’autres s’en remettra. Mais, plus préoccupant, jusqu’à ces derniers jours les tags ont continué à apparaître en divers endroits de la ville basse et même sur des façades de demeures particulières, menaçant de mort leurs occupants plus ou moins connus pour leur amour, tout à fait légal, légitime et respectable, des cultures taurines et de leurs manifestations.

Enfin, voir la coupure de presse que nous reproduisons infra, ce dernier 9 mars 2017, à 5 h 20, le tagueur, un homme de 27 ans, agent au lycée agricole Charlemagne à Carcassonne, a été pris en flagrant délit, en train de souiller les murs du collège du Bastion. Il a reconnu être l'auteur de tous les tags antérieurs en se revendiquant défenseur de la cause animale.

Des plaintes ont été déposées à son encontre par la Ville, par les Monuments historiques, par ALOGEA (Société Audoise d'HLM), par l’association Carcassonne Aficion, par la Société des Arènes, par des résidents aux façades barbouillées de menaces de mort…

L'individu est convoqué en Comparution sur Reconnaissance Préalable de Culpabilité (CRPC) pour être jugé le 18 septembre prochain.

La peur du gendarme et du risque de récidive ne devant pas manquer d’inciter les excités à devenir plus sages, nous devrions connaître, les 26 et 27 août prochains à Carcassonne, une feria novillera un peu moins parasitée que les années précédentes.

C’est l’occasion d’inviter tous les véritables aficionados de France et de Navarre à s’y rendre. Nos amis de "Carcassonne Afición" maintiennent à bout de bras, dans un environnement hostile, ce bel évènement toriste. Ces purs bénévoles, seulement animés par leur formidable afición, sont à soutenir et encourager. Nous ne connaissons pas encore l’affiche définitive mais nous pouvons confirmer qu’il y aura des novillos de Miura, la seule novillada de cet élevage qui puisse se voir chaque année au monde ! Cette novillada “Miura-Carcassonne” a toujours requis une attention exigeante mais n’a jamais déçu les aficionados de verdad.

Tous à Carcassonne les 26 et 27 août prochain et tant pis pour les “zantis” !

                                                                                                                                          J-J D