À l’occasion des commémorations, cette année 2017, du centenaire de la naissance de Manolete le 4 juillet dernier et des 70 ans de sa mort tragique à Linares le 29 août prochain, François Zumbiehl nous confie un texte à la fois précis, dense et profond qui, au-delà du mythe, nous restitue, avec une impeccable pertinence, un Manolete tel qu’en Lui-même enfin l’éternité le change.

Ce n’est pas étonnant puisque qu'il est l’un des meilleurs connaisseurs de la tauromachie de ce "calife de Cordoue" et de son histoire. Il faut lire, à cet égard, le remarquable essai qu’il a publié en 2008 et où il écrivait dans la présentation qu'il en avait faite : 
[ ... Fort des informations et des témoignages recueillis, je me suis attelé à la tâche, un peu téméraire, de conjecturer ce que Manolete aurait eu à nous dire, s'il avait eu le loisir et la volonté de franchir la barrière de son silence. J'ai tenté de restituer sa voix, de pénétrer autant qu'il était possible le mystère de sa fragilité seigneuriale, de remonter à la source de son exigence mortelle.]   

Image de la première de couverture ci-contre et lien utile ici.

Pour accéder au texte de François Zumbiehl se rendre sur le site de l'ONCT en cliquant ici.