Une lecture pour aficionados confinés !

Nous voici depuis janvier dernier, pour la première fois dans notre histoire occidentale contemporaine, interrompus dans les pratiques actives de nos cultures taurines. Non par le dictat d’autorités socio-politiques, dont nous avons eu jusqu’ici toujours raison, mais par l’effet paralysant d’un virus qui nous impose une incontournable mise en suspension. Nous savons, bien heureusement, que nous en sortirons au plus tard l’année prochaine.

Est-ce un pur hasard qui a conduit notre Fédération des Sociétés Taurines de France, bien avant le confinement, à initier des États Généraux des Cultures Taurines (EGT) ?

Le même hasard a-t-il inspiré, à notre ami, l’aficionado et docteur vétérinaire, Hubert Compan, son livre "Vétérinaire et Aficionado, Aficionado et Vétérinaire", publié dix jours avant le confinement ?

Dans tous les cas, ce précieux petit livre de 162 pages apporte beaucoup de grain à moudre à nos interrogations et débats internes actuels. Il n’est qu’à lire sa quatrième de couverture qui en révèle le contenu :

Hubert Compan témoigne de ses expériences croisées d’aficionado et de vétérinaire avec science mais aussi humilité et sincérité.

Aucun dogmatisme, mais une ouverture au partage et au dialogue. S’avouant à la fois friand de Vic et de Céret, mais aussi de Nîmes, à la fois “toriste” et “toreriste”, défenseur aussi bien du “monoencaste” Domecq que d’une corrida de trois tiers dont chacun des deux premiers a autant d’importance que le troisième. Il ne craint pas d’envisager comment cette corrida peut s’adapter à la modernité sans perdre la mise à mort qui la justifie et les piques qui constituent un moment de splendide émotion.

                                                                                                                  J-J D

Voir ci-après comment se procurer l’ouvrage :

 

hubertcompan@wanadoo.fr